•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle olympique

Le Canada fait encore bonne figure en aviron à Tokyo

Le Canada continue d'avoir du succès dans les différentes épreuves de qualifications.

Des rameuses canadiennes sont à l'avant-plan dans une course avec des Italiennes et des Roumaines. On les voit forcer et de l'eau être éclaboussée.

Les Canadiennes Caileigh Filmer et Hillary Janssens ont mené d'un bout à l'autre leur course de qualification dans le deux de pointe sans barreur pour se qualifier pour les demi-finales.

Photo : Getty Images / Naomi Baker

Radio-Canada

Les rameurs canadiens ont poursuivi leur bon travail à la deuxième journée de qualifications en aviron, dans la baie de Tokyo, samedi.

Dans le deux de pointe féminin sans barreur, Caileigh Filmer et Hillary Janssens ont profité d’un bon départ et d’une excellente cadence pour mener la course d’un bout à l’autre. Elles ont parcouru la distance en 7 min 18 s 34/100.

Les championnes du monde en 2018 n’ont laissé aucun doute sur leurs aspirations aux Jeux de Tokyo. Elles ont devancé les Roumaines (7:20,36) et les Italiennes (7:22,79) pour obtenir leur place en demi-finales.

Ç'a vraiment bien été! Nous n’avions pas coursé depuis près de deux ans, donc on a juste tenté d’avoir du plaisir. On a tenté de rester relax et ç'a bien fonctionné. On a hâte d’en avoir plus, a mentionné Filmer à sa sortie de l’eau.

Deux rameurs canadiens en plein effort dans leur embarcation.

Kai Langerfeld et Conlin McCabe

Photo : Getty Images / Naomi Baker

Dans la même épreuve, chez les hommes, Kai Langerfield et Conlin McCabe ont lutté contre les puissants frères Sinkovic de la Croatie et les Danois dans leur vague de qualifications.

Les Croates ont finalement remporté la course en 6:32,41 devant les Danois (6:36,93). Les Canadiens, 3es (6:40,99), sont tout de même qualifiés pour les demi-finales.

En deux de couple poids léger, Jill Moffat et Jennifer Casson ont rapidement effacé un départ en demi-teinte. Leur 2e rang, acquis en 7:11,30 derrière les Néerlandaises (7:07,73), leur permet également d’accéder directement aux demi-finales.

Dans la même épreuve, du côté masculin, Patrick Keane et Maxwell Lattimer devront passer par le repêchage pour espérer se qualifier au tour éliminatoire. Ils ont pris le 3e rang, respectivement derrière les Belges et les Norvégiens. Kristoffer Brun et Are Weierholt Strandli ont gagner en 6:25,74, près de 2 secondes plus rapide que Keane et Lattimer.

Je crois qu’on a beaucoup appris dans cette première course. Nous avons mieux couru à partir de la moitié du parcours. Il faut partir plus fort. C’est une courbe d’apprentissage pour nous, on est capables de le faire, a souligné Keane, visiblement déçu du dénouement de leur première épreuve.

Le repêchage pour d’autres

La compétition était trop forte dans le quatre de pointe sans barreur pour Jennifer Martins, Kristina Walker, Stephanie Grauer et Nicole Hare.

Les Canadiennes (6:40,07) ont pris le 3e rang derrière les Chinoises (6:38,54) et les Néerlandaises (6:33,47). Elles passeront par le repêchage et devront terminer parmi les deux premières d'une course à six bateaux.

Le début a été très difficile, mais nous avons gardé confiance. Nous savons que nous pouvons le faire. Dans l’ensemble, c’était une course amusante. On réalise l'occasion qu’on a de faire des courses et de pratiquer le sport qu’on aime, a dit Nicole Hare.

Un voit de loin des rameurs dans leur embarcation sous un pont.

Les épreuves d'aviron étaient présentées pour une deuxième journée dans la baie de Tokyo.

Photo : Getty Images / Cameron Spencer

Dans la même épreuve, les Canadiens sont passés à côté de leur course. Jakub Buczek, Luke Gadson, Gavin Stone et William Crothers ont conclu 5e et dernier de leur vague, à plus de 10 secondes des gagnants. Les Britanniques, cinq fois champions olympiques, ont complètement dominé, prenant le 1er rang avec un temps très rapide de 5:55,36 devant les Italiens (5:57,67).

La journée du Canada s’est terminée avec une course enlevante au huit de pointe avec barreur. Les Canadiennes ont enregistré le 2e chrono de leur vague, tout juste derrière les Néo-Zélandaises. Elles ont fait un temps de 6:07,65 devant le Canada (6:07,97) et la Chine (6:10,77). Cette course serrée devrait donner confiance au pays.

Nous avons une nouvelle équipe qui vient de se former. La bataille a été solide avec la Chine et la Nouvelle-Zélande. Nous avons appris que nous avons un bon bateau. Les membres de l’équipe sont engagées les unes envers les autres. Nous croyons en nous, a soutenu avec confiance la barreuse Kristen Kit.

Les courses de repêchage ont lieu samedi.

À ne pas manquer