•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle olympique

Les judokas canadiens ont une idée du chemin à parcourir vers un podium

Jessica Klimkait, Antoine Valois-Fortier, Arthur Margelidon et Catherine Beauchemin-Pinard représentent des chances de médailles.

Elle livre un combat à son adversaire.

Jessica Klimkait (à gauche) est championne du monde

Photo : Getty Images / AFP/ATTILA KISBENEDEK

Radio-Canada

Les judokas canadiens savent maintenant à quoi s’en tenir à Tokyo. Le tirage au sort a été effectué jeudi. Les athlètes connaissent l’identité de leurs adversaires pour les tournois qui commenceront samedi.

L'Ontarienne Jessica Klimkait, championne du monde chez les 57 kg et favorite dans sa catégorie, aura quelques jours de préparation supplémentaires puisqu’elle entrera en action seulement lundi en huitièmes de finale. Elle fera face à la gagnante du combat mettant aux prises la Tunisienne Ghofran Khelifi (27e) et la Bulgare Ivelina Ilieva (22e).

Médaillé de bronze à Londres, en 2012, Antoine Valois-Fortier est le 9e favori des 81 kg. Il affrontera le Grec Alexios Ntanatsidis, 21e mondial, en lever de rideau le 27 juillet.

L'athlète serre les poings en levant les bras pour célébrer sa victoire.

Antoine Valois-Fortier

Photo : Getty Images / Charly Triballeau

Le Montréalais Arthur Margelidon (73 kg), classé 7e, croisera quant à lui le fer, lundi, avec le Saoudien Sulaiman Hamad, qui pointe 61 rangs derrière lui.

Beauchemin-Pinard veut racheter son échec de 2016

La Québécoise Catherine Beauchemin-Pinard se mesurera à la Danoise Laerke Olsen (38e) au premier tour. L'athlète de 27 ans de Saint-Hubert est 4e tête de série du tableau des 63 kg, qui commence le 27 juillet.

Elle projette une adversaire au sol.

Catherine Beauchemin-Pinard lors des Championnats canadiens élite 2019 à Montréal

Photo : RAFAL BURZA / Judo Canada (rafalburza@yahoo.com)

Beauchemin-Pinard souhaite monter sur le podium nippon après une décevante exclusion à son premier combat aux Jeux de Rio, en 2016, à la suite d'une punition pour manque d'agressivité, la plus petite marge possible pour subir la défaite en judo.

Du côté des 52 kg, Ecatarina Guica, de La Prairie, fera face à une adversaire aguerrie en la Belge Charline Van Snick, 6e tête de série et médaillée de bronze des Jeux de Londres. Elle sera en action dimanche.

Finalement, l'Ontarien Shady El-Nahas (100 kg) se battra dans une semaine contre Ivan Remarenco, des Émirats arabes unis.

Avec les informations de La Presse canadienne

À ne pas manquer