•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le rêve olympique des Aliassime

Il applaudit le public après un match.

Félix Auger-Aliassime représentera le Canada aux côtés de son père.

Photo : Getty Images / AFP/CARMEN JASPERSEN

Les Jeux de Tokyo auront une saveur particulière pour Félix Auger-Aliassime. Non seulement le sort a-t-il décidé qu'il affrontera au premier tour Andy Murray, une légende du tennis olympique en simple, mais c'est sous les encouragements de son père Sam que l'athlète québécois tentera d'accomplir sa quête de médailles.

C'est super important pour nous, la famille, on est assez émotifs d'être ici, même si on ne le montre pas beaucoup. Mon père, ça signifie beaucoup pour lui. C'est une fierté d'être ici avec son fils. Et pour moi aussi, ça signifie beaucoup, a lancé Félix Auger-Aliassime au journaliste Antoine Deshaies, après son entraînement jeudi à Tokyo.

Représenter l'unifolié dans la plus grande manifestation sportive du monde est tout un accomplissement pour l'athlète de 20 ans. Une fierté partagée par le paternel, entraîneur de l'année au Canada en 2019, qui perçoit d'abord cet événement spécial comme une autre corde à ajouter à la raquette de son fils.

Je vois dans mon rôle d'entraîneur le développement de Félix en tout temps, explique Sam Aliassime. C'est une bonne expérience pour moi, une bonne expérience pour Félix.

Depuis des années que je rêve à ça, de vivre ça avec lui, ça fait chaud au cœur.

Une citation de :Sam Aliassime, père et entraîneur de Félix
Il est debout près du terrain lors d'un entraînement de jeunes joueurs à Québec.

Sam Aliassime

Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Martin

L'expérience d'abord

Le père et le fils en profitent pour rencontrer des athlètes d'autres disciplines au village olympique. Le bagage de ces athlètes peut aussi servir au développement du jeune joueur de tennis.

Franchement, c'est une super expérience. Je passe de très beaux moments dans les derniers jours. De voir tous les autres athlètes de partout dans le monde, de tous les gabarits, tout ça, c'est super inspirant, souligne Félix Auger-Aliassime.

Ça permet d'échanger avec des athlètes [d'autres disciplines] et c'est très enrichissant.

Une citation de :Félix Auger-Aliassime

Hier, j'ai croisé [l'ancien joueur de basketball] Yao Ming, qui fait 7 pieds et 4 pouces. Moi qui pensais que j'étais grand, a-t-il lancé à la blague.

L'Écossais retourne une balle en coup droit

Andy Murray

Photo : Getty Images / Rob Carr

Face à Andy Murray en simple...

Félix Auger-Aliassime reprendra tout son sérieux lorsqu'il croisera le fer avec l'Écossais Andy Murray en lever de rideau. Neuvième tête de série, le Canadien est favori pour l'emporter contre Murray, dont la carrière a dégringolé depuis ses succès aux Olympiques.

C'est un super challenge, un match que j'appréhende plutôt bien. Le fait de l'avoir battu l'année dernière au US Open aide à la confiance. Ça signifie aussi quelque chose d'affronter un double médaillé d'or olympique, a ajouté le Canadien.

Gabriela Dabrowski

Gabriela Dabrowski

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

... avec Gabriela Dabrowski en double

Il aura aussi une chance de médaille en double mixte. Il partagera le court avec Gabriela Dabrowski. Spécialiste du double, la joueuse d'Ottawa a plusieurs titres à son actif chez les professionnelles. Son expérience devrait ainsi grandement les aider.

C'est une fille qui a fait ses preuves en double. Je pense qu'on peut être une bonne paire. La préparation se passe plutôt bien en vue du tournoi, a dit Auger-Aliassime, qui espérait toujours participer à la cérémonie d'ouverture vendredi soir.

Si je ne joue pas samedi, je vais y aller. J'espère que l'horaire va me le permettre, a-t-il conclu.

À ne pas manquer