•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des Jeux sous le signe des retrouvailles pour René Cournoyer

René Cournoyer s'entraîne au cheval d'arçons.

Le gymnaste René Cournoyer a pris part à un premier entraînement à Tokyo.

Photo : La Presse canadienne / Darren Calabrese

Radio-Canada

À l'approche de son baptême du feu olympique, René Cournoyer a pu s'acclimater aux différents appareils du centre de gymnastique d’Ariake à l’occasion d’un premier entraînement mercredi.

On réalise que c’est la réalité, qu’on est ici pour vrai. C’est super excitant d’avoir la chance de toucher aux appareils et d’avoir le pouls de la palestre, a admis Cournoyer, seul Canadien qualifié aux épreuves masculines de gymnastique artistique à Tokyo.

Le Repentignois de 24 ans a obtenu son billet pour les Jeux olympiques aux Championnats du monde de 2019. Il estime que les 12 derniers mois ont été très bénéfiques dans sa préparation afin d’arriver fin prêt au Japon.

Après près de deux ans sans compétition en raison de la pandémie, cette séance d’entraînement a eu des allures de retrouvailles pour les gymnastes.

Ça fait tellement longtemps qu’on n’a pas vu d’athlètes de niveau international comme ça! De pouvoir côtoyer les autres pays, des gens qu’on n’a pas vus depuis plus de deux ans, c’est une espèce de réunion internationale! C’est un événement agréable pour ça de pouvoir repartager les appareils et un site de compétition avec les autres pays. C’est juste fantastique, a mentionné Cournoyer, satisfait de son entraînement du jour.

Le tour de qualification des épreuves masculines de gymnastique artistique sera présenté le 24 juillet. Un seul Canadien est parvenu à remporter une médaille olympique dans ce sport. L’Albertain Kyle Shewfelt avait été médaillé d’or à l’exercice au sol des Jeux d’Athènes en 2004.

À ne pas manquer