•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle olympique

Un premier cas de COVID-19 parmi les athlètes américains aux Jeux de Tokyo

Situé à Fukushima, ce stade accueillera le tournoi olympique de baseball

Le stade Azuma

Photo : The Associated Press / Jae C. Hong

La Presse canadienne

Kara Eaker, gymnaste américaine remplaçante, a appris qu'elle était atteinte de la COVID-19 lors d'un camp d'entraînement à Inzai, dans l'est du Japon. Il s'agit du premier cas dans l'équipe olympique américaine arrivée au pays. Et il y a maintenant trois cas dans toutes les délégations au village des athlètes.

Le résultat a été signalé après qu'Eaker eut reçu ce qui a été décrit comme un faux positif lors du week-end. Elle a effectué un autre test, qui s'est avéré négatif, avant d'être à nouveau positif à plusieurs reprises.

Les gymnastes remplaçantes Eaker, Kayla DiCello, Emma Malabuyo et Leanne Wong ont voyagé au Japon avec les six membres de la formation américaine, composée de Simone Biles, de Jordan Chiles, de Grace McCallum, de Sunisa Lee, de MyKayla Skinner et de Jade Carey.

En conséquence, lundi, les athlètes olympiques ont déménagé dans des logements séparés et dans un centre d'entraînement séparé, comme prévu initialement, et poursuivront leur préparation pour les Jeux, a déclaré USA Gymnastics dans un communiqué. La délégation complète continuera à être vigilante et maintiendra des protocoles stricts pendant son séjour à Tokyo.

La santé et la sécurité de nos athlètes, de nos entraîneurs et du personnel sont notre priorité absolue. Nous pouvons confirmer qu'une remplaçante de l'équipe féminine de gymnastique artistique a été déclarée positive à la COVID-19. Conformément aux règles et protocoles locaux, cette personne a été transférée dans un hôtel pour y être mise en quarantaine.

Une citation de :Le Comité olympique et paralympique des États-Unis, par communiqué
Elles ornent les balcons d'appartements du village olympique à Tokyo.

Des bannières aux couleurs des équipes de divers pays

Photo : Getty Images / Carl Court

Plus tôt dans la journée, la délégation tchèque a également rapporté un premier cas de COVID-19 parmi ses athlètes.

Le premier match du joueur de volleyball de plage Ondrej Perusic, dans sept jours, est incertain après la confirmation d'une infection au virus. Perusic et son partenaire devaient amorcer leur tournoi contre les Lettons le 26 juillet.

Le chef de l'équipe tchèque, Martin Doktor, a mentionné dans un communiqué qu'ils allaient demander le report du match jusqu'à ce que le joueur infecté puisse jouer.

Le volleyeur, qui a indiqué avoir été vacciné, est le deuxième membre de la délégation tchèque à avoir été déclaré positif à Tokyo, après un responsable de l'équipe samedi.

Deux joueurs de l'équipe sud-africaine de soccer masculin ont aussi été déclarés positifs, dimanche.

Les joueurs et un analyste vidéo de l'équipe qui ont été déclarés positifs un jour plus tôt ont été transférés dans le centre d'isolement géré par le comité organisateur des Jeux de Tokyo.

Leurs 21 contacts étroits au sein de l'équipe d'Afrique du Sud font désormais l'objet d'un examen minutieux avant leur premier match de jeudi contre le Japon, à Tokyo. Le régime de surveillance comprend des tests quotidiens, des déplacements dans un véhicule dédié à cet effet, un entraînement séparé des coéquipiers non affectés et le confinement dans leur chambre d'hôtel lors des repas.

Bien que vous soyez un contact étroit, vous pouvez faire le minimum nécessaire pour pouvoir continuer votre préparation pour les Jeux pendant que vous êtes surveillé, a déclaré lundi le directeur des opérations des Jeux olympiques, Pierre Ducrey.

Plus tôt lundi, avant que le cas tchèque soit rapporté, les organisateurs des Jeux de Tokyo ont confirmé trois nouveaux cas de COVID-19, dont un travailleur des médias et du personnel ou un responsable des Jeux.

Ces personnes non identifiées ont été placées en quarantaine pour 14 jours, selon les organisateurs des Jeux.

L'autorité métropolitaine de Tokyo a signalé 727 nouveaux cas de COVID-19 lundi. Le décompte était de 502 une semaine avant.

Les Jeux s'amorcent vendredi sans partisans dans presque tous les lieux de l'événement, y compris à la cérémonie d'ouverture, parce qu'un état d'urgence a été décrété à Tokyo et que la vaccination est plus lente qu'espérée. Les autorités japonaises ont affirmé lundi que 21,6 % des 126 millions d'habitants du pays étaient entièrement vaccinés.

Le nombre d'infections liées aux Jeux s'élève à 58 depuis le 1er juillet.

À ne pas manquer