•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle olympique

À la rencontre des planchistes olympiques canadiens

Chargement de l’image

Le planchiste Matt Berger

Photo : Canada Skateboard

Chargement de l’image

Les Jeux olympiques de Tokyo ont été une source de polémique, mais aussi d'innovation historique, comme l’inclusion de cinq nouveaux sports. Parmi ceux-ci, il y a la planche à roulettes. C’est une discipline qui résonne particulièrement chez les jeunes, une tranche de la population qui, décidément, ne regarde plus la télévision traditionnelle.

Beaucoup d’espoirs sont fondés sur l’attrait généré par les meilleurs planchistes de la planète, comme les multiples événements organisés par Red Bull et les X Games, pour ne nommer que ceux-ci, n’ont généralement aucune difficulté à attirer les foules.

Toutefois, le processus de sélection pour les athlètes olympiques en planche à roulettes est différent d’autres disciplines. Les planchistes ont dû se qualifier en marquant des points au classement mondial dans diverses compétitions internationales se tenant entre novembre 2019 et juin 2021. Ces qualifications spécifiquement individuelles sont uniques puisqu’aucun pays n’est garanti d’avoir de délégation.

Chargement de l’image

Matt Berger

Photo : Canada Skateboard

Certains athlètes, comme Andy Anderson, ont dû performer malgré des blessures. Au dernier événement pouvant le qualifier, Matt Berger a subi une déchirure au ménisque en chutant lors d’une séance d’échauffement.

Devant absolument terminer parmi les 16 meilleurs planchistes, alors qu’il n’avait précédemment atteint que la 24e place dans un tel événement, le Britanno-Colombien a enchaîné avec deux performances parfaites, ce qui lui a permis de se hisser au 11e rang.

D’autres n’ont pas connu le même succès. La Montréalaise Annie Guglia a dégringolé au classement mondial à cause d’une contre-performance au Dew Tour, à Des Moines, en Iowa. Elle qui était précédemment qualifiée n’avait qu’une dernière chance de remonter suffisamment au classement pour regagner sa place. Aux Championnats du monde, à Rome, elle a pu grimper de deux places. Malgré ce vaillant effort, elle a dû se résigner.

D’autres athlètes pressenties pour participer aux Olympiques ont été aux prises avec des blessures, telles que Maddy Balt, installée à Whistler en Colombie-Britannique. C’est ce qui explique l’absence de Canadiennes.

Chargement de l’image

Le planchiste Micky Papa soutient que la communauté de la planche à roulettes vit la compétition différemment que ce qu'on observe pour d'autres sports.

Photo : Canada Skateboard

Matt Berger et Micky Papa complètent cette première délégation canadienne. Ils participeront aux épreuves de rue, alors que Andy Anderson compétitionnera en parc.

Suite à un entretien avec les deux virtuoses canadiens de la planche de rue, voici un aperçu de leurs préparations à ces Jeux olympiques historiques.

Un homme complète une manoeuvre dans un parc.

À la rencontre des planchistes olympiques canadiens

Photo : Canada Skateboard