Des manifestants devant le bureau du premier ministre du Sri Lanka, à Colombo.

Qu’est ce qui se passe au Sri Lanka?

Publié le 19 juillet 2022

T’as peut-être entendu parler du Sri Lanka dans l'actualité ces derniers temps. ­Une crise économique, d’énormes pénuries et une démission présidentielle... bref, ça vaut la peine d'en apprendre plus sur ce qui se passe dans ce petit pays d'Asie dernièrement. Savais-tu que plus de 150 000 Canadien.ne.s sont d’origine sri-lankaise?

100 jours de manifestations

Depuis le 9 avril, un grand mouvement de protestation déferle sur le Sri Lanka, une petite île située en Asie, près de l’Inde. 

Une illustration d'une carte de l'Asie du Sud qui montre la position du Sri Lanka.

Le Sri Lanka est un petit pays insulaire au sud-est de l’Inde.

Photo : Radio-Canada / Léa Priou

La population est furieuse contre le gouvernement à cause de la pire crise économique dans l’histoire du pays, qui dure depuis des mois. 

Le 9 juillet, une foule a pris d’assaut le palais du président Gotabaya Rajapaksa, qui s’est enfui. Des manifestants ont utilisé le gym personnel du président, sauté dans sa luxueuse piscine et même dormi dans son lit. 

Un président controversé

Le 13 juillet, le président Rajapaksa a quitté son pays pour se réfugier à Singapour. Et le lendemain, il a officiellement démissionné de son poste.

C’est maintenant le premier ministre du Sri Lanka, Ranil Wickremesinghe, qui dirige le pays, en attendant que les élus du Parlement choisissent un nouveau président demain, le 20 juillet.

Mais beaucoup de personnes continuent de manifester, car elles pensent que Ranil Wickremesinghe, membre du même parti politique que le président, ne vaut pas mieux que lui. Ces gens souhaitent un changement complet du gouvernement.

Gotabaya Rajapaksa

Gotabaya Rajapaksa

Photo : afp via getty images / ISHARA S. KODIKARA

Beaucoup de Sri-Lankais se méfiaient du président Rajapaksa et de sa famille depuis longtemps. Son gouvernement a été accusé, entre autres, de ne pas respecter la démocratie, de favoriser les membres de sa famille et de violer les droits de la personne.  

Comment on en est arrivé là?  

Pendant plusieurs décennies, une guerre civile entre les Cingalais et les Tamouls, deux groupes ethniques, a ravagé le pays. Le pays a aussi été victime d’un tsunami en 2004, une vague géante qui a tué des milliers de gens. Affectée par la guerre et le tsunami, l’économie du pays a beaucoup souffert à cause du manque de touristes.  La pandémie de COVID-19 n’a pas arrangé les choses. 

Le village de Paraliya, au Sri Lanka, après le passage du tsunami de 2004

Le village de Paraliya, au Sri Lanka, après le passage du tsunami de 2004

Photo : Reuters / Kieran Doherty

Pour ajouter à ces désastres, une grande partie de la population accuse le gouvernement d’avoir mal géré l’économie du pays et de l’avoir ainsi mené vers la pire crise de son histoire.

Quels sont les effets de la crise économique?

À cause d’un manque d’argent, le Sri Lanka est affecté par toutes sortes de pénuries : nourriture, essence, médicaments, électricité. Les gens font la file pendant des heures, parfois des jours, pour acheter des produits essentiels. Tous les jours, l’électricité est coupée durant de longues périodes à cause d’un manque de combustible.

Des personnes assises sur des bonbonnes attendent en file au soleil.

Des gens attendent en file pour remplir leurs bonbonnes de gaz, le 12 juillet 2022, à Colombo, au Sri Lanka.

Photo : Associated Press / Rafiq Maqbool

Selon les Nations unies, entre 60 et 80 % des habitants sont obligés de sauter des repas.

Des solutions en vue?

En ce moment, les dirigeants du pays négocient un plan de sauvetage avec le Fonds monétaire international (FMI), qui agit comme une sorte de banque. Le FMI pourrait prêter de l’argent au Sri Lanka pour aider sa population. Mais, pour repayer ça, le gouvernement pourrait augmenter les impôts, ce qui risque d’appauvrir davantage une population déjà défavorisée. 

Récemment, les Nations unies ont dit vouloir récolter 60 millions de dollars en aide humanitaire afin d’aider des Sri-Lankais dans le besoin. Le gouvernement du Canada a fourni une aide humanitaire de 50 000 $ en mai.

Voir plus