Un dessin d'une pile de billets d'argent est au centre. Entourant la pile comme un ruban élastique, un bout de papier sur lequel est inscrit "380 000 000".

380 millions $ US pour les gymnastes victimes de violences sexuelles

Publié il y a 5 mois

Avertissement

La nouvelle parle de violences sexuelles. Si tu ressens le besoin de parler de ce que tu as lu ou vécu, il existe des ressources pour toi. Tu peux joindre Tel-Jeunes en ligne, par texto au 514-600-1002 ou par téléphone au 1-800-263-2266.

Lundi dernier, on a appris que des gymnastes américaines recevront une indemnisation historique. Après 5 ans de batailles légales, les quelque 500 victimes d’agressions sexuelles pourront avoir leur part de 380 millions de dollars américains. Tu n’as pas suivi le dossier? On t’explique ici!

Une importante indemnisation

Des gymnastes américaines victimes d’agressions sexuelles recevront 380 M$ US. Il s’agit d’un accord conclu entre elles, la Fédération américaine de gymnastique, le Comité olympique et paralympique américain et leurs assureurs. Depuis 5 ans, plus de 500 victimes se battent pour recevoir une compensation financière pour les gestes commis.

Ce qui s’est passé

En 2016, la gymnaste Rachael Denhollander a accusé publiquement le docteur Larry Nassar d’agression sexuelle. Depuis, plus de 300 femmes et filles, dont les championnes olympiques Simone Biles, Aly Raisman et McKayla Maroney, l’ont aussi accusé pour des actes commis sur plusieurs années.

Larry Nassar en prison

Larry Nassar est en prison en ce moment. Il purge une peine de prison à vie après avoir été condamné en 2017 et 2018. Lors d’un de ses jugements, la juge Rosemarie Aquilina a dit :

Vous ne méritez pas de sortir de prison un jour. Vous n'avez rien fait pour contrôler ces pulsions, et partout où vous irez, vous sèmerez la destruction auprès des personnes plus vulnérables [...] C'est un honneur et un privilège de vous condamner.

Un problème systémique

D’autres personnes de la Fédération américaine de gymnastique ont aussi été accusées d’agressions sexuelles, ce qui porte à 500 le nombre de plaignantes. Des gymnastes ont aussi accusé la Fédération de n’avoir rien fait pour les protéger, alors qu’elle savait ce qui se passait.

Se protéger encore plus

En plus de recevoir une compensation de 380 M$, les survivantes pourront siéger aux conseils d’administration de la Fédération et du Comité olympique. Ça leur permettra d’adopter des règlements et des mesures pour mieux protéger les athlètes.

Les athlètes de haut niveau vulnérables

Ces athlètes sont prêts et prêtes à tout pour réaliser leurs rêves, comme déménager dans de plus grandes villes, par exemple. Ils et elles se retrouvent souvent isolés et isolées de leur famille et de leurs proches pour leur sport. Les gymnastes sont parmi les athlètes de haut niveau les plus jeunes, ce qui les rend encore plus vulnérables face aux adultes malveillants.

Vagues dans le monde du sport

Cette année, des athlètes de partout ont dénoncé des abus sexuels et psychologiques dans leurs sports. En octobre, des accusations visant l’organisation des Blackhawks de Chicago avaient ébranlé le monde du hockey. On peut prévoir que le règlement des gymnastes américaines encouragera d’autres athlètes à parler de leurs expériences.

Voir plus