Un tuyau sort du sol. De ce tuyau, un liquide noir (vraisemblablement du pétrole) gicle. On voit deux points d'interrogation dans le pétrole.

Qu’est-ce qui se passe en territoire wet’suwet’en?

Publié il y a 1 mois

Le conflit qui oppose la Première Nation Wet’suwet’en à TC Energy et son gazoduc Coastal GasLink a de nouveau attiré l’attention ici et à l’international. Des manifestations en solidarité avec les Wet’suwet’en ont eu lieu un peu partout au pays cette semaine. Les acteurs Leonardo DiCaprio et Mark Ruffalo ont également fait part de leur soutien à la nation autochtone sur Twitter.

Un conflit qui dure depuis 2019

Depuis plusieurs années, TC Energy souhaite construire un gazoduc sur le territoire de la nation Wet’suwet’en. Des manifestations en solidarité avec la Première Nation ont eu lieu partout au pays. Des chemins de fer avaient été bloqués en 2020 dans l’ensemble du Canada, paralysant une partie de l’économie canadienne.

Un gazoduc, c’est quoi?

Un gazoduc, c’est un grand tuyau destiné à transporter du gaz naturel. Le gazoduc de TC Energy parcourra la Colombie-Britannique sur une distance d’environ 650 kilomètres. C’est presque la même distance qui sépare Montréal et New York.

La mobilisation continue-t-elle?

Elle ne s’est pas arrêtée. Depuis le 25 septembre, des personnes occupent un des sites clés où le gazoduc Coastal GasLink doit être construit. Elles ont bâti un camp de résistance, nommé le camp Coyote. Des gens bloquaient aussi l’accès à la seule route menant au site de la construction.

Des arrestations

La semaine dernière, 29 personnes ont été arrêtées par la Gendarmerie royale du Canada (GRC) parce qu’elles occupaient l’un des sites de construction du gazoduc. Selon la GRC, il s’agissait d’une mission de sauvetage afin d’aller porter des vivres aux travailleurs du site de construction du gazoduc, pris derrière des blocages. 

Pourquoi bloquer ce site?

C’est que TC Energy est en train de construire une partie du gazoduc qui passera sous la rivière Wedzin Kwa. Cette rivière est sacrée pour des membres de la nation Wet’suwet’en. Elle habite une importante population de saumon, et forer sous la rivière pourrait avoir des conséquences sur cette dernière.

Mais encore?

Le lieu où TC Energy construit ce gazoduc est aussi un site archéologique des Wet’suwet’en. On avait prévu étudier les répercussions de la destruction du site avec les groupes autochtones concernés. Or, selon le Bureau des Wet’suwet’en, on a donné la permission à TC Energy de construire avant que ce soit fait.

Leaders libérés

Mardi, les personnes arrêtées, dont des leaders contre la construction du gazoduc, avaient toutes été libérées. Les personnes détenues ont été relâchées à condition de rester loin des équipements de construction.

Voir plus