Illustration de Hugo le satellite qui se prélasse dans l'espace .

Un satellite québécois vient d'être lancé dans l’espace

Publié il y a 7 mois

Le 24 janvier dernier, un satellite québécois a été lancé à bord d’une fusée SpaceX pour rejoindre l’orbite terrestre.

Hugo de son petit nom (ou gogo pour les intimes) a été fabriqué à Québec et à Montréal et est à peine plus gros qu’un four à micro-ondes.

Sa mission? Mesurer les gaz à effet de serre à partir de l’espace.

Hugo lors de sa préparation à Cape Canaveral, en Floride

Hugo lors de sa préparation à Cape Canaveral, en Floride

Photo : GHGSat

Du covoiturage… pour aller dans l’espace

À la base, Hugo devait se rendre dans l’espace à bord d‘une fusée russe. Mais comme pour beaucoup d’autres choses, la pandémie a changé les plans du petit satellite d’environ 15 kg.

Hugo a donc dû faire du pouce intersidéral pour trouver un autre véhicule.

Coup de chance, l’entreprise américaine SpaceX a lancé, il y a un an, un « service de covoiturage » pour aller dans l’espace. Appelé Rideshare, ce programme permet de réserver une place pour envoyer des objets sur des vols déjà prévus par l’entreprise.

C’est un peu l’équivalent de prendre l’autobus pour aller à l’école avec tous les autres élèves. Sauf qu’au lieu de voyager en autobus, Hugo le satellite, lui, voyage en fusée.

Source de l'image : Giphy.com

Hugo, le satellite écolo

L’objectif de Hugo est d’amasser des données sur la quantité de méthane présente dans l’atmosphère et de découvrir les endroits où on en retrouve le plus sur la planète.

Petit rappel : le méthane est un gaz à effet de serre. Parfois un peu moins connu que son cousin, le C02, le méthane est reconnu par les scientifiques pour avoir lui aussi un impact majeur sur les changements climatiques.

La compagnie (GHGSat) qui récupère les données non seulement sera en mesure d’aider des entreprises à polluer moins, mais pourra aussi aider les gouvernements dans la lutte contre les changements climatiques.

Comment Hugo peut-il aider les entreprises? → En les informant lorsqu’il y a des fuites dans leurs installations. Ce qui leur permet de réagir plus rapidement et de diminuer la quantité de gaz libérée accidentellement.

Comment peut-il aider le gouvernement? → En donnant des données au gouvernement sur les zones où il y a beaucoup de gaz à effet de serre. Le gouvernement canadien a d’ailleurs déjà signé une entente avec l’entreprise pour que Hugo récupère des données sur le gaz libéré par les pétrolières de l'Alberta.


Ne reste plus qu’à voir si ce petit satellite écolo parviendra à récolter autant de données qu’il le souhaite!

Voir plus