•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

CouvertureTerminéeLes éléments de la page suivante peuvent changer d’ordre, et d’autres peuvent être retirés ou ajoutés au moment de la mise à jour.

Jour 27 de la campagne au Québec : les faits saillants

L'ouragan Fiona vient perturber la campagne électorale.

François Legault serre la main de partisans.

François Legault a terminé sa journée de campagne vendredi de la région de Québec, avant d'annoncer qu'il suspendait sa tournée électorale jusqu'à nouvel ordre.

Photo : Radio-Canada / Mathieu Potvin

Faits saillants

  • Le chef caquiste François Legault suspend sa tournée électorale jusqu'à nouvel ordre, à cause de l'ouragan Fiona qui se dirige vers l'est de la province.

  • Gabriel Nadeau-Dubois de Québec solidaire annule une conférence de presse prévue samedi pour la même raison.

  • Quatre des cinq chefs étaient de passage aujourd'hui au congrès de la Fédération québécoise des municipalités (FQM), au lendemain du débat.

  • Le chef péquiste, Paul St-Pierre Plamondon, a dû annuler ses activités publiques aujourd'hui en raison de symptômes grippaux. Son test COVID est négatif, a indiqué son équipe.

  • Éric Duhaime et Dominique Anglade ont terminé leur journée respective dans des rassemblements militants à Lévis pour le conservateur et à Gatineau pour la libérale.

  • Merci d'avoir suivi notre couverture en direct de cette 27e journée de campagne électorale. Vous pouvez accéder à tous les contenus du dossier Élections provinciales - Québec 2022 de Radio-Canada.

  • Gabriel Nadeau-Dubois a lui aussi choisi de reporter sa conférence de presse prévue pour demain matin. « L'heure est à la solidarité », a-t-il écrit sur Twitter.

    Courage aux gens de la Côte-Nord, des Îles-de-la-Madeleine et de la Gaspésie. Le Québec est avec vous, a-t-il ajouté.

    Pour l'instant, le reste des activités de la campagne sont maintenues, mais l'horaire pourrait être réévalué dans les rangs solidaires, a-t-il dit.

    Au Parti québécois, Paul St-Pierre Plamondon a dit suivre la situation de très près. Le chef péquiste avait déjà suspendu ses activités en raison de « symptômes grippaux ».

    Au Parti conservateur du Québec, les activités se poursuivent comme prévu, pour le moment.

  • Le chef caquiste François Legault annule ses activités de campagne électorale demain et suspend sa tournée électorale jusqu'à nouvel ordre, à cause de l'ouragan Fiona qui se dirige vers l'est de la province

    Le premier ministre sortant en a fait l'annonce sur les réseaux sociaux.

    Je suis à Québec en contact avec la vice-première ministre et le secrétaire général du gouvernement. Dans les circonstances, j’ai annulé mes activités prévues demain et suspendu notre tournée électorale jusqu’à nouvel ordre, a-t-il écrit sur Twitter.

  • Sans surprise, les discours d'Éric Duhaime et des candidats qui l'ont précédé à la tribune ont beaucoup porté sur les libertés individuelles. En tête de liste : les mesures sanitaires et le passeport vaccinal imposés par le gouvernement Legault durant la pandémie.

    Je ne suis pas médecin, mais je lui recommande deux doses, à François Legault. Une dose d'humilité, et une dose de démocratie. Et le 3 octobre, on va lui donner son booster, a déclaré M. Duhaime à une foule en liesse.

  • Le chef conservateur Éric Duhaime a tenu un grand rassemblement devant ses partisans à Lévis, en banlieue de Québec. Le mot d'ordre de son discours et de celui de ses candidats : allez voter le 3 octobre prochain.

  • Le co-porte-parole de Québec solidaire a profité d'un point de presse impromptu pour revenir sur la marche pour le climat qui a lieu à Montréal cet après-midi, lors de laquelle des manifestants ont pris à partie des ministres sortants de la Coalition avenir Québec, jusqu'à les forcer à quitter la manifestation.

    Gabriel Nadeau-Dubois, qui prenait part à la marche, a tenu à dénoncer toute forme d'intimidation ou de menace à l'intégrité physique, mais, du même souffle, a affirmé qu'il n'avait pas été témoin d'actes du genre.

    Scander des slogans pour dire : "On n'est pas d'accord avec des décisions de votre gouvernement", je pense que c'est acceptable dans une société démocratique, a-t-il dit aux journalistes. C'est très désagréable [quand on le vit], mais ça fait partie d'une société où il y a la liberté d'expression.

    Il a plutôt critiqué le choix de candidats de la CAQ de se présenter dans une manifestation qui critiquait leur inaction sur le climat.

  • La cheffe du Parti libéral Dominique Anglade a elle aussi été accueillie sous les huées et un décâlisse bien senti à la marche pour le climat à Montréal, alors qu'une partie des manifestants scandaient Parti libéral, parti du capital .

  • La CAQ a profité du Congrès annuel de la Fédération québécoise des municipalités aujourd'hui pour dévoiler une autre promesse.

    Réélu, un gouvernement Legault investirait 120 millions de dollars additionnels sur quatre ans afin d'encourager l'innovation dans l'industrie forestière et assurer la pérennité de nos forêts.

    Ainsi, la CAQ promet de doubler le financement du Programme Innovation Bois (60 M$) et de poursuivre les investissements en sylviculture (60 M$) à partir de 2023 si elle est reportée au pouvoir.

    Dans son allocution devant les membres de la FQM, son chef, François Legault, s'est également engagé à renouveler le Fonds régions et ruralité dans le prochain pacte fiscal.