•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

CouvertureTerminéeLes éléments de la page suivante peuvent changer d’ordre, et d’autres peuvent être retirés ou ajoutés au moment de la mise à jour.

Jour 26 de la campagne au Québec : les faits saillants

Le débat des chefs a lieu ce soir, avant la dernière ligne droite de cette course électorale.

Un montage photo des chefs de parti.

François Legault, Dominique Anglade, Éric Duhaime, Gabriel Nadeau-Dubois et Paul St-Pierre Plamondon participent ce soir à un dernier débat des chefs dans cette campagne électorale.

Photo : La Presse canadienne

Faits saillants

  • Les chefs des cinq principaux partis peaufinent leurs préparatifs en vue du dernier débat télévisé de ce soir, diffusé à la télévision et sur toutes les plateformes de Radio-Canada.

  • Le plateau du débat des chefs avec Jean Lesage et Daniel Johnson assis chacun à un bureau massif avec une bonne distance entre eux.

    Le 11 novembre 1962, Radio-Canada diffusait son tout premier débat télévisé entre des chefs de parti durant la campagne électorale québécoise.

    Photo : Radio-Canada / Studio Lausanne

    Il y a 60 ans, le 11 novembre 1962, Radio-Canada diffusait pour la première fois un débat télévisé entre chefs de parti. La performance de Jean Lesage, chef du Parti libéral du Québec, allait contribuer à sa victoire face à Daniel Johnson, chef de l'Union nationale, à l'occasion de ces élections québécoises.

    Pour parcourir l'histoire politique du Québec, ses gouvernements et ses moments marquants, consultez notre contenu interactif « Qui dirigeait le Québec à votre naissance? ».

  • Le débat des chefs de ce soir est une émission préparée avec minutie, qui comporte son lot de défis. Visite en coulisses avec Carla Oliveira.

    Le reportage de Carla Oliveira

  • Piques, interruptions, invectives : le débat de mercredi soir entre les candidats dans la circonscription des Îles-de-la-Madeleine a par moments ressemblé à un véritable règlement de comptes entre l'ancien maire des Îles-de-la-Madeleine et candidat pour la Coalition avenir Québec, Jonathan Lapierre, et le député sortant et candidat péquiste, Joël Arseneau.

    Rat des grandes villes devenu rat des champs, Pierre Chapdelaine de Montvalon écrit principalement pour le web. Il s'intéresse à l'industrie des pêches, à l'exploitation des ressources naturelles, à l'environnement, au transport et à la politique.

  • Vue de haut du plateau de télévision, où l'on peut apercevoir des podiums disposés en cercle.

    Vue du plateau du débat des chefs, installé dans l'atrium de la nouvelle Maison de Radio-Canada.

    Photo : Radio-Canada

    Le dernier grand débat télévisé de la campagne électorale au Québec, animé par Patrice Roy, a lieu ce soir de 20 h à 22 h, heure avancée de l’Est, sur toutes les plateformes de Radio-Canada ainsi que sur ICI Télé, ICI RDI et ICI Première. Voici comment se déroulera la soirée.

  • Il y a souvent un décalage entre les conclusions des scientifiques et les actions des élus quand vient le temps de réduire nos gaz à effet de serre et de s'attaquer aux changements climatiques. Pourquoi? Est-ce qu'on manque de courage politique? Est-ce que le ministère de l'Environnement a assez de pouvoir – et de budget – au Québec? Et le mouvement militant, lui, est-ce qu'on lui en a trop mis sur les épaules? On en parle avec des environnementalistes et des spécialistes dans ce troisième épisode de Rad : la série électorale.

  • La question « Que promettent les partis en environnement et en transports et infrastructures? » avec l'image d'une rivière et d'une forêt en arrière-plan.

    Les partis n'ont pas tous les mêmes moyens pour atteindre l'objectif de réduire les gaz à effet de serre.

    Photo : Radio-Canada

    L’environnement fait-il partie de vos préoccupations? Réduire les émissions atmosphériques, atteindre la carboneutralité, protéger l’environnement… tous les partis n’ont pas les mêmes cibles ni les mêmes moyens pour les atteindre.

    Que promettent-ils en Environnement et en Transports et infrastructures?

    Consultez notre Comparateur de plateformes électorales pour découvrir l’ensemble de leurs promesses.

  • Un électeur exerce son droit de vote, lundi matin, à Québec.

    Le vote par anticipation a lieu dimanche et lundi au Québec.

    Photo : Radio-Canada / Pascal Poinlane

    Une fois le débat des chefs passé, il sera possible de voter dès vendredi au Québec. Huit jours sont prévus pour vous permettre de faire et d'exprimer votre choix : cinq au bureau du directeur de scrutin de votre circonscription (23, 24, 27, 28 et 29 septembre), deux dans les bureaux de vote par anticipation (25 et 26 septembre) et finalement le jour des élections, le lundi 3 octobre. Voici donc notre traditionnel guide de l'électeur, pour vous expliquer les modalités de cet important exercice démocratique.