Lorsque son père s’achètera une motoneige, Gilles découvrira alors un nouveau moyen de concourir à grande vitesse, ce qu’il avait déjà fait en automobile dans des épreuves d’accélération de type dragster avec sa propre Ford Mustang.

 Mais la motoneige s’avère un sport plus rémunérateur et il s’y lance donc à fond de train. Il participe ainsi pour la première fois à des épreuves régionales de motoneige en 1967. C’est le coup de foudre!

Il participera par la suite au Championnat canadien de motoneige; des épreuves qui se déroulent en Alberta, au Manitoba, en Ontario et au Québec. Ses performances en motoneige, alors qu’il courait pour les championnats québécois et nord-américain, sont phénoménales. Il empochera plusieurs victoires et championnats.

Villeneuve remportera notamment trois championnats de motoneige en 1971, 72 et 73. Au cours du seul hiver 1971-72, sur 14 courses, Gilles en gagne 10. La saison de motoneige 1973-1974 lui est plus que favorable. À la suite de celle-ci, il est sacré champion du monde de motoneige.

Gilles Villeneuve inventera lui-même une motoneige de compétition tellement puissante et difficile à maîtriser qu’elle sera finalement bannie à vie par les officiels du Championnat mais son ambition le ramènera en course automobile.

Les années Ferrari

Grands duels

Statistiques

Sa vie privée