L’arrivée remarquée de Villeneuve en Formule Ford en 1973 aura marqué tous les esprits. Sans aucune expérience dans cette série, il remporte sept (7) des dix (10) épreuves et est titré à la fois champion et recrue de l’année !

Pour Gilles, la compétition est devenue une véritable passion, mais il doit posséder un permis de course pour en faire sa profession. Pour l’obtenir, il s’inscrit à l’école de pilotage de Jim Russell au Mont-Tremblant.

Le directeur de cette école, Jacques Couture, ancien champion canadien, est très impressionné par les connaissances techniques de Villeneuve, acquises pourtant que grâce à la lecture de magazines de sport automobile et grâce aussi à ses propres expérimentations personnelles.

Couture est aussi très étonné par les vitesses que Villeneuve atteint sur le circuit avec les autos de l’école. Ce sont toutes des Formules Ford, voitures monoplaces fort simples dotées d’un seul carburateur et chaussées de pneus rainurés.

Désormais, rien n’arrête Gilles dans ses ambitions de compétitionner. Tout à sa passion, il achète à Jean-Pierre Saint-Jacques, un autre coureur, la Formule Ford que ce dernier a construite lui-même.

Gilles se présente avec son nouveau véhicule à toutes les courses de cette Formule. Il fait preuve d’un talent ahurissant, accélère et ralentit de manière inattendue, bloque ses roues en freinant en travers du circuit ou s’envole hors-piste.

Au cours de sa première et seule année de courses en Formule Ford, en 1973, il se retrouve champion du Québec.

Les années Ferrari

Grands duels

Statistiques

Sa vie privée