Découvrir le Brésil

Estadio
Nacional

Ville
Brasília
Capacité
68 009
Construction
2012
Estadio Nacional
Photo : Shaun Botterill / AFP

De l’extérieur, on dirait un Colisée. Ses 288 colonnes imposantes soutiennent un toit rétractable, ouvert au centre, qui couvre les 68 000 sièges.

Le « stade national » se classe au 2e rang des enceintes de la Coupe du monde en ce qui a trait à la capacité. Il est toutefois celui qui a coûté le plus cher. Il a largement excédé son budget. On l’a d’abord évalué à près de 700 millions de dollars, mais les derniers chiffres font état d’un montant aux alentours de 1,2 milliard.

Le stade effraie d’ailleurs des locataires potentiels. Aucune équipe locale ne s’est engagée à y poser les pieds après le Mondial en raison de sa grandeur. Au terme du rendez-vous footballistique, les autorités locales souhaitent y présenter davantage d’événements culturels que sportifs.

Tout comme la majorité des amphithéâtres qui recevront des matchs, le stade Nacional a été rénové et renommé. À l’origine, il portait également le nom de stade Mané Garrincha, en l’honneur de Garrincha, l’un des meilleurs joueurs de soccer dans l’histoire brésilienne. Certains observateurs considèrent cette véritable légende comme étant supérieure à Pelé.

Les modifications ont toutefois pris du retard en raison d’une grève des 2500 ouvriers. Ils demandaient, entre autres, une avance sur leur indemnité de vacances, du repos supplémentaire à la fin de l’année et un accès à des traitements dentaires.

Le stade Nacional accueillera la « Seleçao » en phase de groupe, pour son match contre le Cameroun.