Tim Howard
1Tim
Howard
Position Gardien
Équipe
États-Unis
États-Unis - Groupe G
Taille 192 cm
Né le 06/03/1979 Poids 95 kg

Biographie

Un Américain qui se fait recruter par Manchester United, c’est rare. Tim Howard n’est pas un joueur comme les autres.

La MLS a été pour lui un formidable tremplin. Les Metrostars de New York/New Jersey l’ont hébergé de 1998 à 2003. Il a passé les premières années à regarder Tony Meola, gardien des États-Unis aux Coupes du monde de 1990 et 1994. Il a beaucoup appris.

Quand il est devenu titulaire, Howard n’a pas mis de temps à se faire un nom. En 2001, il a été sacré meilleur gardien du circuit à 21 ans, un record. Manchester United l’a remarqué la même année et lui a fait une offre dès le printemps 2003.

Howard est arrivé à Old Trafford après le départ de Fabien Barthez, avec l’espoir de s’établir comme numéro un. Ses perspectives d’avenir ont changé avec l’arrivée d’Edwin van der Sar en 2005. Un prêt à Everton (2006-2007) lui a fait le plus grand bien. En 2007, il a signé un contrat avec les Toffees. L’association dure toujours.

Howard avait tout ce qu’il faut pour réussir en Championnat anglais. Il est intense, combatif et sans peur. Il s’interpose là où il le faut, même si c’est dangereux pour lui. Et il communique bien avec ses joueurs.

« T-Ho » est un titulaire en équipe nationale depuis 2007. La même année, il a remporté la Gold Cup.

En 2009, il a laissé une très belle carte de visite à la Coupe des confédérations, grande répétition pour le Mondial 2010. En demi-finales, il a battu l’Espagne à lui seul. Il n’a pu répéter ses exploits contre le Brésil en finale, mais sa cote n’en a pas souffert. Il a été nommé gardien du tournoi.

Howard joue au Brésil son deuxième Mondial. Il se souvient bien de 2010 et de l’élimination contre le Ghana en huitièmes de finale. Il reverra les Black Stars dès la phase de groupe, mais aura deux clients encore plus costauds : le Portugal et l’Allemagne.

Pour survivre dans ce groupe de la mort, les États-Unis auront besoin de lui.