Italie

Italie (ita)

Groupe D
Rang FIFA : 9

Présentation

L’Italie a changé et elle fait toujours trembler.

Elle était pourtant au plus bas en 2010. Quatre ans après avoir décroché son quatrième titre au Mondial, elle est tombée dès la phase de groupe, la plus triste fin possible pour un champion. Mais avec Cesare Prandelli, la reconstruction a été rapide.

En 2012, les Azzurri se battaient de nouveau pour un trophée, celui de l’Euro. La finale contre l’Espagne, une défaite de 4-0, a été une désillusion totale. Mais cette journée-là, aucune équipe n’aurait fait mieux. Se rendre en finale après avoir battu de grosses pointures comme l’Angleterre et l’Allemagne était une victoire en soi.

L’Italie a souvent peiné pour atteindre le Mondial, mais pas en 2014. Elle a traversé sans embûche les qualifications européennes. Le tirage l’a placée dans un groupe difficile (B), avec le Danemark et la République tchèque. Elle l’a remporté sans perdre un seul match.

Sous Prandelli, l’Italie se défend encore très bien, mais ne fait pas que ça. Le sélectionneur a mis cartes sur table à son entrée en poste. Finie la stratégie du cadenas défensif (catenaccio). Avec lui, le jeu est plus léché, plus offensif.

Le style a changé, les joueurs aussi. Des jeunes ont émergé et Prandelli leur a fait une place. À l’attaque, la relève est particulièrement abondante avec Mario Balotelli et Mattia Destro. Andrea Rannochia en défense et Marco Verratti au milieu se sont aussi fait un nom.

Il y a bien peu de rescapés de l’édition championne de 2006. Ceux qui sont restés sont irremplaçables. À 36 ans, le gardien Gianluigi Buffon n’a pas perdu ses réflexes et fait encore partie des meilleurs de sa profession. Andrea Pirlo se bonifie aussi avec les années. Le milieu a fait un Euro 2012 sensationnel, avec des passes millimétrées et des coups francs assassins.

Avec une cinquième étoile, l’Italie reviendrait à la hauteur du Brésil, pays le plus titré au Mondial. Sa quête la mènera d’abord dans la cour de deux autres champions historiques, l’Uruguay et l’Angleterre, ses plus sérieux rivaux de la phase de groupe.

Nouvelles

  • Suarez s'excuse

    Suarez s'excuse

    L'Uruguayen Luis Suarez a présenté lundi ses excuses à l'Italien Giorgi Chiellini pour la morsure qu'il lui a infligée la semaine dernière.
  • « Il m'a mordu, c'est clair » - Chiellini

    « Il m'a mordu, c'est clair » - Chiellini

    Le défenseur italien Giorgio Chiellini a assuré que l'attaquant uruguayen Luis Suarez l'avait « mordu » et méritait d'« être exclu », mardi, à Natal.
  • L'Italie s'arrête

    L'Italie s'arrête

    L'Uruguay s'est qualifiée pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde en battant (1-0) l'Italie, éliminée, dans un match du groupe D mardi au stade Das Dunas de Natal.
  • Adios ou ciao?

    Adios ou ciao?

    Après l'Angleterre, le groupe D va faire sa deuxième victime, entre l'Uruguay, vainqueur de la dernière Copa America, et l'Italie, vice-championne d'Europe, mardi à Natal.
Toutes les nouvelles