Équateur

Équateur (ecu)

Groupe E
Rang FIFA : 26

Présentation

Sa campagne a été éprouvante. Elle a même tourné au tragique. Mais l’Équateur n’a jamais cessé d’y croire.

Avec quatre matchs à disputer en qualifications sud-américaines, l’équipe a perdu l’emblématique Christian Benitez. L’attaquant est décédé le 29 juillet 2013 à Doha, au Qatar, où il jouait en club (El Jaish). Il a été hospitalisé pour des douleurs vives à l’abdomen. Son état s’est rapidement détérioré. Après un arrêt respiratoire, il a été victime d’un arrêt cardiaque.

Benitez n’avait que 27 ans. Son décès a plongé tout l’Équateur dans le deuil. Ils sont venus par dizaines milliers lui rendre un dernier hommage. La Fédération équatorienne de soccer a retiré son numéro 11.

Benitez avait tout pour lui : la vitesse, une aisance à jouer des deux pieds et, surtout, une polyvalence dans la finition. En qualifications, il avait marqué trois de ses quatre buts de la tête. Pas mal pour un joueur de 1,68 m (5 pi 6 po). La question était légitime : l’Équateur pouvait-il se qualifier sans lui?

L’équipe a terminé sa campagne comme elle l’a commencé, en se présentant sous deux visages. À Quito, elle a continué d’exceller et a battu l’Uruguay 1-0. Mais à l’extérieur, elle n’a récolté qu’un petit point en trois matchs.

Avec 25 points, elle a terminé sur un pied d’égalité avec l’Uruguay, mais a évité les barrages grâce à une différence de buts favorable de +4 contre 0.

L’Équateur est capable du meilleur comme du pire, parfois deux dans un même match, comme dans cet amical contre l’Australie, le 5 mars. Il l’a emporté 4-3 sur l’Australie après avoir été mené 3-0.

La force de l’équipe se trouve en milieu de terrain avec Antonio Valencia (Manchester United) et Christian Noboa (Dynamo de Moscou). À l’avant, Felipe Caicedo et Jefferson Montero sont une menace constante.

Le sélectionneur Reinaldo Rueda sera aussi sous la loupe. Le Colombien avait été critiqué pour ses choix tactiques au Mondial 2010, où il dirigeait le Honduras, éliminé en phase de groupe. Avec l’Équateur, il a plus de ressources. La pression est donc plus forte, d’autant plus que la performance de la Tri en 2006 (huitièmes de finale) a créé des attentes.

Nouvelles

  • Les Bleus se butent à Dominguez

    Les Bleus se butent à Dominguez

    Les Français (2-0-1) et les Équatoriens (1-1-1) se sont livré un match nul de 0-0, mercredi, gracieuseté du gardien de but Alexander Dominguez.
  • La Tricolor et Valencia y croient

    La Tricolor et Valencia y croient

    L'attaquant Enner Valencia a trouvé le fond du filet à deux reprises, vendredi, et a permis à la sélection équatorienne de garder espoir dans sa quête d'accéder à la phase éliminatoire.
  • Finale explosive

    Finale explosive

    Son statut de favori du groupe E, la Suisse l'a défendu in extremis.
Toutes les nouvelles