Cameroun

Cameroun (cmr)

Groupe A
Rang FIFA : 56

Présentation

Ce Mondial est le septième du Cameroun, un record pour un pays africain. Mais il y a longtemps qu’il y a fait du bruit.

La dernière fois, c’était en 1990. Menés par Roger Milla, les Lions indomptables se sont payé d’entrée de jeu les Argentins, champions en titre, une première étoile à leur tableau. Leur aventure s’est poursuivie jusqu’en quarts de finale. Aucun pays africain n’avait atteint cette étape. Et aucun pays africain n’a fait mieux depuis.

Cette campagne de 1990 est bien loin. Le Cameroun s’est toujours réinvité au tournoi (sauf en 2006), mais n’a plus jamais franchi la phase de groupe. Ils sont nombreux à le regretter, comme l’ancien attaquant Patrick M’Boma, membre des équipes de 1998 et 2002.

« En Coupe du monde, nous n’avons atteint les quarts de finale qu’à une seule reprise, donc quand j’entends qu’une Coupe du monde sans le Cameroun serait dommage, je réponds : "Mais avec le Cameroun, qu’est-ce que ça apporte de plus?" », a-t-il dit dans un entretien avec la FIFA.

Problèmes structurels à la Fédération camerounaise, problèmes de financement, problèmes de préparation, problèmes de relève : plusieurs pistes de réflexion ont été proposées. Les sélectionneurs ont souvent été montrés du doigt. Ils se succèdent d’ailleurs à un rythme fou. L’Allemand Volker Finke, en poste depuis 2013, est le 14e depuis 2000.

Finke pense cependant réussir là où ses prédécesseurs ont échoué. À son entrée en poste, l’ambiance était morose. Le Cameroun avait raté deux fois (2012 et 2013) la Coupe d’Afrique des nations et sortait d’un Mondial (2010) où il n’avait récolté aucun point. Sa recette : remettre le jeu collectif et l’esprit d’équipe au goût du jour.

Finke a aussi redéfini le rôle de Samuel Eto’o, joueur emblématique des Lions. L’attaquant a toujours son brassard de capitaine, mais Finke veut faire porter à d’autres joueurs le poids de la direction. Il a choisi le milieu Alexandre Song et les défenseurs Nicolas N’Koulou et Aurélien Chedjou.

Reste que les succès camerounais, sur le plan sportif, passent par Eto’o. Il est le meilleur marqueur de l’histoire de la sélection. À 33 ans, il est encore efficace, quoique moins incisif. L’équipe n’a pas d’autres attaquants de sa trempe.

Eto’o est de retour en sélection après une dispute publique avec sa fédération. S’il est revenu, c’est qu’il a faim, croit-on. L’amertume du Mondial, il connaît bien. Il était là en 1998, en 2002 et en 2010. Il ne veut pas la ressentir.

Nouvelles

  • La FIFA reste muette

    La FIFA reste muette

    La FIFA n'a pas souhaité commenter mardi les accusations de trucage de match visant le Cameroun.
  • La Seleçao en maître

    La Seleçao en maître

    La sélection brésilienne a conclu la phase de groupe avec un triomphe facile de 4-1 contre le Cameroun, lundi, à Brasilia.
  • Indomptables? Domestiqués!

    Indomptables? Domestiqués!

    La sélection camerounaise est devenue la deuxième équipe à être éliminée de la Coupe du monde.
  • Eto'o accompagne l'équipe

    Eto'o accompagne l'équipe

    Samuel Eto'o s'est rendu en Amazonie avec le reste de la sélection camerounaise pour le match crucial contre la Croatie qui aura lieu mercredi. 
Toutes les nouvelles