Angleterre

Angleterre (eng)

Groupe D
Rang FIFA : 10

Présentation

L’Angleterre a perdu ses illusions en 2010. Elle ne veut pas revivre ça au Brésil.

L’équipe peut déjà se réjouir, puisque la technologie sur la ligne de but sera enfin utilisée au Mondial. Elle en aurait eu besoin en 2010. En huitièmes de finale contre l’Allemagne, Frank Lampard a marqué un but évident, qui n’a jamais été accordé. Le match serait revenu à 2-2. L’Angleterre ne s’en est pas remis et a perdu 4-1.

Sur le plan sportif, les Three Lions n’ont rien cassé en 2010. Avant d’être corrigés par l’Allemagne, ils ont peiné à sortir de leur groupe. La sécheresse de Wayne Rooney, les choix tactiques de Fabio Capello et les problèmes de gardiens : le menu de l’autopsie était chargé.

Beaucoup de choses ont changé et l’Angleterre repart sur de nouvelles bases pour 2014. Rooney n’a étonnement jamais marqué au Mondial. Mais à 28 ans, il a encore beaucoup à offrir. Il a d’ailleurs marqué sept fois en six matchs de qualifications, un sommet d’équipe. Et Rooney n’a peut-être jamais été aussi bien entouré à l’avant. Avec Daniel Sturridge et Danny Welbeck, il a d’excellents partenaires.

Capello est parti et l’Angleterre est revenue avec le sélectionneur anglais Roy Hodgson. Jusqu’à présent, il a répondu aux attentes. Il est entré en poste à quelques semaines de l’Euro 2012 et a conduit son équipe jusqu’aux quarts de finale. Les qualifications pour le Brésil n’ont pas été de tout repos, mais Hodgson n’a perdu aucun match pour un bilan de 6 victoires et 4 nulles.

Hodgson est minutieux dans sa préparation. Il a même embauché un psychiatre, le Dr Steve Peters, qui connaît bien la réalité des sportifs de haut niveau. Bradley Wiggins et Chris Froome, des vainqueurs du Tour de France, ont déjà été ses clients. Une Coupe du monde, ça se joue aussi dans la tête.

Hodgson l’a avoué : choisir seulement 23 joueurs a été un exercice difficile. Avec des jeunes qui poussent, comme les milieux Alex Oxlad-Chamberlain et Jack Wilshere, il a dû en laisser d’autres en plan. Mais il y avait dans le lot des incontournables, comme Rooney, Steven Gerrard, son capitaine, et Joe Hart.

Avec Hart, l’Angleterre entre dans ce Mondial sans doute à la position de gardien. Finie la crainte de buts infâmes. L’équipe a un vrai numéro un.

Nouvelles

  • Terrasser les Three Lions

    Terrasser les Three Lions

    Le Costa Rica, révélation du Mondial 2014, veut s'offrir l'Angleterre et la 1re place du groupe D mardi, à Belo Horizonte, après avoir vaincu l'Uruguay (3-1) et l'Italie (1-0).
  • Hodgson reste malgré tout

    Hodgson reste malgré tout

    L'Angleterre continuera à faire confiance à Roy Hodgson.
  • L'électrochoc Suarez

    L'électrochoc Suarez

    Même sur un seul genou, Luis Suarez sait se tenir.
  • Malheur au vaincu

    Malheur au vaincu

    Leur sort étant déjà en danger à la Coupe du monde, l'Uruguay et l'Angleterre compteront sur leurs imprévisibles attaquants pour se relancer, jeudi, à Sao Paulo.
Toutes les nouvelles