Philipp Lahm
16Philipp
Lahm
Position Défenseur
Équipe
Allemagne
Allemagne - Groupe G
Taille 165 cm
Né le 11/11/1983 Poids 60 kg

Biographie

Le Championnat d’Allemagne, la Coupe d’Allemagne, la Ligue des champions, la Coupe du monde des clubs. Philipp Lahm a tout gagné en club avec le Bayern de Munich. En sélection allemande, il est souvent passé près du but, mais est toujours resté sur son appétit.

Troisième du Mondial 2006, finaliste malheureux de l’Euro 2008, encore troisième du Mondial en 2010, Lahm est familier avec toutes les marches du podium, sauf la première. Il s’y voit en 2014 et veut montrer l’exemple, en bon capitaine qu’il est.

Lahm porte le brassard depuis 2010, après le forfait de Michael Ballack à l’aube du Mondial. À 26 ans, il est devenu le plus jeune capitaine de l’histoire de la Nationalmannschaft, signe évident de la confiance que lui témoignait l’état-major.

Il a toutes les qualités d’un capitaine : le sens des responsabilités, une facilité à communiquer et de l’autorité quand il le faut.

Avant d’être un meneur, Lahm est un joueur exceptionnel. Il est l’un des meilleurs défenseurs latéraux du globe, quand on l’utilise à ce poste. Pep Guardiola, nouveau patron du Bayern, s’est permis l’audace de l’utiliser comme milieu défensif. Le succès a été instantané et a rappelé à quel point Lahm est polyvalent.

Lahm fait tout et bien. Il est rapide, ce qui le sert dans toutes les phases du jeu. C’est un excellent passeur et aussi un excellent dribleur. Il aime d’ailleurs piquer dans l’axe quand il se porte à l’attaque. C’est de cette façon qu’il a marqué le tout premier but du Mondial 2006, contre le Costa Rica, une séquence d’anthologie. Et malgré sa petite taille (1,70 m/5 pi 7 po), il tacle très bien.

Sur le plan individuel, le joueur de Munich a eu toute la reconnaissance qu’il mérite. Il a été nommé deux fois dans l’équipe type du Mondial (2006 et 2010), deux fois dans celle de l’Euro (2008 et 2012), quatre fois dans celle de l’UEFA (2006, 2008, 2012 et 2013) et une fois dans celle de la FIFA (2013).

Mais Lahm accorde bien peu d’importance aux honneurs individuels. Il pense surtout au collectif. Il s’assure aussi que ses coéquipiers sont dans le même état d’esprit.