•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gary Anandasangaree devient ministre des Relations Couronne-Autochtones

Un homme souriant avec une jeune femme à ses côtés.

Gary Anandasangaree est le nouveau ministre des Relations Couronne-Autochtones du gouvernement de Justin Trudeau.

Photo : La Presse canadienne / Justin Tang

Gary Anandasangaree succédera à Marc Miller en tant que ministre des Relations Couronne-Autochtones. Ce dernier prendra les rênes du ministère de l'Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté. Pour sa part, la ministre des Services aux Autochtones depuis 2021, Patty Hajdu, reste en poste.

Le grand remaniement ministériel du gouvernement libéral a eu lieu mercredi et implique 30 ministères. Sept députés ont accédé au Conseil des ministres, dont M. Anadasangaree.

Élu pour la première fois en 2015 dans la circonscription de Scarborough–Rouge Park, en Ontario, M. Anandasangaree a occupé le poste de secrétaire parlementaire auprès des dirigeants de trois ministères, soit ceux du Patrimoine canadien et du Multiculturalisme, des Relations Couronne-Autochtones et de la Justice.

Avocat de formation spécialisé en droits de la personne, Gary Anandasangaree a suivi sa formation à l'école de droit Osgoode Hall, à Toronto, et est membre du barreau de l'Ontario depuis 2006.

Originaire du Sri Lanka, il est arrivé au Canada en tant que réfugié en 1983.

Des changements aux ministères de la Justice et de la Sécurité publique

À la suite de ce remaniement, la continuité de plusieurs dossiers touchant les Autochtones devra être assurée par de nouveaux dirigeants.

À la Sécurité publique, le nouveau ministre, Dominic LeBlanc, devra se pencher sur la question du financement des services de police autochtones. Au cours des dernières années, différents jugements de la cour fédérale ont conclu qu'il y avait un manque d'équité concernant le financement de ce type de services.

Dominic LeBlanc devient ministre de la Sécurité publique, des Institutions démocratiques et des Affaires intergouvernementales. Le voici lors de son assermentation à Ottawa, le 26 juillet 2023.

Dominic LeBlanc devient ministre de la Sécurité publique, des Institutions démocratiques et des Affaires intergouvernementales.

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Il y a deux semaines, l'Assemblée des Premières Nations (APN) avait d'ailleurs profité de son assemblée générale annuelle à Halifax pour demander à Ottawa de reconnaître ces services comme essentiels et d'assurer une meilleure stabilité du financement.

M. LeBlanc est un vétéran de la politique fédérale, lui qui est député de la circonscription de Beauséjour, au Nouveau-Brunswick, depuis 2000. Il est également un habitué du Cabinet ministériel, ayant occupé les postes de ministre des Pêches et des Océans ainsi que des Affaires intergouvernementales.

Par ailleurs, des questions extrêmement importantes concernant l’avenir du statut juridique des Autochtones au Canada tomberont entre les mains d’Arif Virani, le nouveau ministre de la Justice et procureur général du Canada. Il s'agit de sa première expérience au Cabinet.

Arif Virani est félicité lors d'un remaniement ministériel où il est assermenté en tant que ministre de la Justice et procureur général du Canada, à Rideau Hall, à Ottawa, le 26 juillet 2023.

Arif Virani a été assermenté en tant que ministre de la Justice et procureur général du Canada, à Rideau Hall, mercredi matin.

Photo : Reuters / BLAIR GABLE

En 2021, Ottawa a adopté la Loi sur la Déclaration des Nations unies sur les droits des peuples autochtones (LDNU) qui vise son implantation dans le contexte juridique canadien. Ce projet de longue haleine nécessitera la modification ou l'annulation de plusieurs lois touchant les Autochtones. Le fédéral a d'ailleurs annoncé son plan d'action pour la mise en œuvre de la loi en juin.

Il s'agira d'un important défi pour M. Virani puisque le plan d'action du fédéral est loin de faire l'unanimité. Il a notamment été critiqué récemment par Jody Wilson-Raybould, qui a été ministre de la Justice de 2015 à 2019.

Une occasion de renouveler le dialogue, selon l'APNQL

Le chef de l'Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador (APNQL) Ghislain Picard a réagi par voie de communiqué en rappelant au gouvernement Trudeau l'importance de poursuivre l’avancement de certains dossiers cruciaux.

Il a évoqué ceux du logement et des infrastructures, ainsi que la mise en œuvre des priorités des Premières Nations contenues dans le plan d’action de la Loi sur la Déclaration des Nations unies sur les droits des peuples autochtones.

Après avoir félicité les nouveaux ministres et remercié l'ancien ministre des Relations Couronne-Autochtones Marc Miller pour son travail, M. Picard a insisté sur la nécessité de reconnaître le caractère essentiel des services de police autochtones. Il a rappelé qu'un projet de loi en ce sens avait été promis par l'ancien ministre de la Sécurité publique, Marco Mendicino.

Il est essentiel que le nouveau ministre de la Sécurité publique soit pleinement engagé dans le processus de reconnaissance, d'autonomisation et de financement adéquat des services policiers autochtones.

Une citation de Ghislain Picard, chef de l'APNQL

Il a ajouté que les nouvelles nominations ne doivent pas créer de retard dans l'avancement de nos dossiers, mais plutôt représenter une occasion de renouveler le dialogue visant à améliorer la relation entre les gouvernements des Premières Nations et l'État fédéral.

Par rapport à la LDNU, M. Picard a indiqué que l'APNQL est déterminée à travailler main dans la main avec le nouveau ministre de la Justice pour assurer notamment [sa] mise en œuvre.

Enfin, le chef de l'APNQL estime que le maintien de Patty Hajdu dans ses fonctions au ministère Services aux Autochtones permettra d'assurer une stabilité dans plusieurs autres dossiers.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre Info nationale

Nouvelles, analyses, reportages : deux fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre Info nationale.