•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une styliste mohawk de Kahnawake à la Fashion Week de New York

Trois images des créations de la styliste.

Les créations de Karoniénhawe Diabo seront présentées le 10 février.

Photo : Brooklyn Joseph/ Edit Mom

Radio-Canada

Une créatrice mohawk, à l'origine de la marque She Holds The Sky Designs, se rendra à la Fashion Week de New York pour la première fois la semaine prochaine.

Inspirée de la culture haudenosaunee (peuple des maisons longues) avec des symboles comme le wampum (perle de porcelaine) et le silex, la nouvelle collection d'Aroniénhawe Diabo sera présentée à Rise NYFW le 10 février.

L'événement est une vitrine pour les créateurs émergents et indépendants. Plusieurs designers autochtones du Canada et des États-Unis ont présenté des collections lors de l'événement bisannuel.

Aroniénhawe Diabo est particulièrement fière de représenter sa communauté et sa nation. Nous avons un style si différent, un look distinct, un autre regard sur notre mode, raconte-t-elle.

Cela signifie beaucoup pour moi parce que j'essaie toujours de me mettre au défi, ajoute la jeune femme originaire de Kahnawake, au sud de Montréal.

« Je veux m'assurer que nous faisons bien les choses et que nous portons des vêtements dont nous sommes fiers et dont nous comprenons les origines et la signification. »

— Une citation de  Aroniénhawe Diabo, créatrice de mode
Une jeune femme pose pour la photo.

Karoniénhawe Diabo

Photo : Angel Horn Photography

Elle indique avoir grandi en cousant avec les femmes de sa famille. Les insignes haudenosaunee faits sur mesure et les jupes à rubans sont devenus la marque de fabrique de sa petite entreprise. Mais pouvoir concevoir une collection de prêt-à-porter est sa passion.

C'est une chose sur laquelle je travaillais depuis longtemps et que je suis enfin arrivée à concrétiser, raconte-t-elle. C'est comme si je tournais une nouvelle page pour mon entreprise et pour moi-même.

Originaire de la nation tsuut'ina dans le sud de l'Alberta, Stephanie Crowchild est déjà passée par là. Créatrice de la marque Stephanie Eagletail, elle souligne que ce genre d'événement est une bonne expérience pour les designers autochtones qui découvrent l'industrie.

En tant qu'entrepreneure, cela vous donne une meilleure compréhension du secteur, à quoi s'attendre et comment développer son entreprise, souligne Mme Crowchild.Être à New York, cela vous donne définitivement beaucoup plus de visibilité.

Voir nos gens être reconnus, applaudis et célébrés

Aroniénhawe Diabo emmènera 20 mannequins. Daisy Lahache, elle aussi de Kahnawake, est l'une d'elles.

La représentation des Haudenosaunee dans l'industrie de la mode est importante pour moi, car il y a tellement de talent au sein de nos communautés et c'est beau de voir nos gens être reconnus, applaudis et célébrés.

Pour Karahkwinetha Sage Goodleaf-Labelle, une autre mannequin qui portera les créations de Mme Diabo, il est important que les créateurs autochtones puissent représenter leur nation à travers la mode.

« La capacité d'identifier [des gens de] différentes nations par leurs vêtements lorsqu'ils défilent, c'est vraiment puissant. »

— Une citation de  Karahkwinetha Sage Goodleaf-Labelle

On est rendus à un point où nos créations traditionnelles sont reconnues comme des marques de luxe... Il y a des occasions où nous nous devons de montrer nos œuvres de cette manière pour que les non-Autochtones comprennent à quel point elles sont vraiment précieuses.

D'après un texte de Ka’nhehsí:io Deer, CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...