•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le chef de la police de Manawan suspendu de ses fonctions

Il sera remplacé temporairement par un officier de la Sûreté du Québec.

Des autos de police sont garées devant un bâtiment sous la neige.

La Sûreté du Québec assurera l'intérim à la tête de la police de Manawan pendant quelques mois.

Photo : Radio-Canada / Marie-Laure Josselin

Le directeur du service de police de Manawan, Régis Flamand, a été suspendu en octobre. Le Conseil des Atikamekw de Manawan a confirmé la nouvelle mercredi. Le conseil dit avoir fait une demande d'assistance à la Sûreté du Québec pour assurer la direction de son service de police.

Pour les six prochains mois, Éric Champagne va assurer le poste de directeur intérimaire. La demande a été faite par Manawan, car il n’y avait plus personne à la direction, a indiqué la coordonnatrice du service de la diffusion et des relations médias de la SQ, Ann Mathieu.

Éric Champagne est entré en poste mardi. Selon le Conseil des Atikamekw de Manawan, il va accompagner un des agents atikamekw au cours des prochains mois.

Normalement, un policier atikamekw deviendra ensuite le nouveau directeur de police de la communauté atikamekw, même si le conseil ne parle pas à ce moment-ci de congédiement ou de départ à la retraite de son directeur.

Le conseil n'a pas non plus voulu donner de détails sur les raisons de la suspension du directeur.

Une plainte a été déposée contre le directeur et une enquête est en cours, par conséquent on ne peut pas émettre plus de commentaire, explique le chef Sipi Flamand.

En juin dernier, six policiers de Manawan avaient reçu des distinctions de la gouverneure générale du Canada. Régis Flamand avait reçu la médaille pour services distingués pour ses 20 ans de service.

Par le passé, la Sûreté du Québec est déjà venue prêter assistance à Manawan pour assurer de meilleurs délais de traitement dans les dossiers d’agressions sexuelles. Elle prête aussi assistance de façon automatique dans certains dossiers comme le transfert de détenus.

La police de Manawan compte une dizaine de personnes : un enquêteur, des sergents, des patrouilleurs et des constables.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...