•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle cheffe des relations avec les Premières Nations à l’UQAC

La femme devant un bâtiment vitré.

La nouvelle cheffe des relations avec les Premières Nations du centre Nikanite, Danielle Rousselot.

Photo : Gracieuseté : UQAC

Danielle Rousselot a nouvellement été nommée au poste de cheffe des relations avec les Premières Nations au centre Nikanite de l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC).

L'Innue originaire de Pessamit qui fait carrière dans le monde de l'éducation entend perpétuer les réalisations du centre Nikanite.

Je souhaiterais vraiment continuer ce qui est offert. On parle beaucoup de l'accessibilité aux études supérieures pour les Premières Nations et donc d'augmenter cette accessibilité. Les jeunes et moins jeunes veulent se former et il faut donc adapter nos services pour répondre au défi d'accessibilité, explique Danielle Rousselot.

Le centre Nikanite offre des services axés sur la réussite et l'accompagnement des étudiants de l'UQAC issus des Premières Nations. Le centre chapeaute entre autres des programmes d'études spécifiques aux Premières Nations ainsi que des services d'accompagnement.

Le bâtiment dans le brouillard du matin.

Le pavillon de la culture des peuples autochtones Rio Tinto à l'UQAC où se situent les bureaux du centre Nikanite

Photo : Gracieuseté : UQAC

Danielle Rousselot souhaite également miser sur l'historique de collaboration avec les Premières Nations au sein de l'UQAC dans le centre Nikanite.

La particularité du centre Nikanite est de s'adapter aux demandes en allant offrir de la formation dans les communautés et en établissant des partenariats notamment pour la création de la chaire en autochtonisation, explique-t-elle.

La nomination de Mme Rousselot au poste de cheffe des relations avec les Premières Nations intervient après que Francis Verreault-Paul, joueur de hockey originaire de Mashteuiatsh, eut quitté ses fonctions en mars dernier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...