•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un jeune Autochtone remporte un concours de musique par codage informatique

Debout devant une voiture, un homme tient le chapeau d'une main sur sa tête et un certificat de l'autre.

Bryce Watt, de la nation de God's Lake, au Manitoba, sort gagnant de cette première version canadienne du concours.

Photo : Gracieuseté d'Amazon

Philippe Granger

Un jeune homme de la nation de God's Lake, au nord du Manitoba, a remporté le concours « Ta voix est puissante ». Bryce Watt, 18 ans, va donc recevoir une bourse d'études de 5000 $.

Ce concours a pour but d'apprendre aux jeunes à utiliser le codage informatique afin de remixer de la musique autochtone.

Son objectif premier est d'initier les jeunes — et plus particulièrement les jeunes Autochtones — aux rudiments de l'informatique de manière ludique afin qu'ils puissent susciter des dialogues sur les questions autochtones.

Inspiré par son expérience en communauté autochtone et par l'injustice raciale, Bryan Watt a proposé un morceau de musique teinté de chants de pow-wow, de percussions et de hip-hop, un genre musical auquel le jeune homme s'associe.

Avec sa bourse, ce diplômé de l'école secondaire de formation technique et professionnelle compte poursuivre des études à l'école Tech Voc, à Winnipeg, afin de devenir électricien.

Passionné de musique, cet élève admet qu'en tant que tel, le codage est une manière complexe de faire de la musique. Lui-même utilise des logiciels beaucoup plus simples que celui prescrit dans le cadre du concours.

Apprendre à faire de la musique grâce au codage est très intéressant, mais ça pourrait être simplifié, conclut Bryan Watt.

L'Ontarienne Miyuki Dryer a elle aussi remporté une bourse d'études de 5000 $ en guise de grand prix.

Espaces autochtones

Vaste soutien pour combler un manque

Cette année, la musique des artistes autochtones Jayli Wolf, Dakota Bear et Samian a été mise à l'honneur et a pu être utilisée par les participants du concours.

Samian s'était déjà montré très optimiste à l'égard du projet, soulignant notamment que ce programme pourra aider à accrocher les jeunes.

Envie de découvrir des artistes autochtones en tous genres? Consultez la section mâwawi musique avec Moe Clark.

Ce concours est une initiative d’Amazon Future Engineer, un programme conçu pour combler le manque de possibilités pour les élèves sous-représentés dans le domaine de la technologie en collaboration avec l’organisation caritative canadienne TakingITGlobal et le Cloud Innovation Centre de l’Université de la Colombie-Britannique.

Une recherche menée par le Brookfield Institute for Innovation + Entrepreneurship de l’Université Ryerson sur le profil sociodémographique des employés du secteur technologique illustre un faible taux d’employés autochtones au sein de cette industrie.

On y explique notamment que les communautés autochtones manquent d’accès à des programmes d'entraînement, à un réseau Internet haute vitesse et à certains outils numériques.

Cette étude souligne qu'environ 1,4 % de la main-d'œuvre du secteur technologique canadien est autochtone. Ces employés sont par ailleurs significativement moins bien payés — en moyenne — que les employés allochtones.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !