•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un artiste métis du Manitoba imagine un logo pour la visite papale

Un dessin en forme de cercle représentant plusieurs symboles.

Le designer métis Shaun Vincent a créé ce logo pour la prochaine visite papale au Canada.

Photo : Shaun Vincent

Radio-Canada

Shaun Vincent montre à l'écran de son ordinateur des aigles en plein vol, des saumons et un troupeau de caribous qui semblent se déplacer dans un cercle bleu brillant.

L’artiste et graphiste métis de Winnipeg connaît le poids des images : il s'agit du logo de la prochaine visite du pape au Canada. À ce jour, aucune autre visite papale n'a été représentée par un logo, comme cette proposition conçue par Shaun Vincent.

L’homme de 45 ans est un graphiste aguerri qui travaille depuis des années en partenariat avec des communautés et des organisations autochtones. Mais lorsqu'il a été approché pour la première fois pour créer le logo de la visite papale, jugée historique, Shaun Vincent dit avoir dans un premier temps décliné l'offre.

Celle-ci m'a fait un peu peur, compte tenu des enjeux, a-t-il lancé en entrevue.

L’artiste est originaire de Saint-Laurent, une petite communauté située au nord-ouest de Winnipeg, sur les rives du lac Manitoba, qui a été colonisée par des familles métisses au début des années 1800. Ses créations sont d’ailleurs très influencées par sa terre et sa culture.

Il a également travaillé en étroite collaboration avec des survivants et des aînés des pensionnats pour Autochtones. C’est lui qui est derrière la maquette du registre commémoratif des élèves du Centre national de vérité et de réconciliation, où sont consignés les noms des enfants décédés dans ces établissements.

Shaun Vincent, comme beaucoup d'autres Canadiens, a suivi de près les efforts déployés par le gouvernement fédéral et l'Église catholique pour faire face à leur histoire, notamment la découverte de tombes non marquées sur les sites de nombreux anciens pensionnats pour Autochtones.

Au début de l'année, il a vu le pape François présenter les excuses du Vatican pour les mauvais traitements infligés aux Autochtones canadiens par des membres de l’Église catholique. Il s’est alors demandé quel rôle il devrait jouer, le cas échéant, lorsque le souverain pontife présentera ses excuses en personne au Canada.

Un dessin mis en valeur à chaque étape

L’artiste a consulté des gardiens du savoir, des survivants et sa famille alors qu'il poursuivait son questionnement. Toutes et tous l'ont encouragé à considérer le logo comme une occasion de contribuer à la guérison. Nous sommes là où nous sommes maintenant et nous devons aller de l'avant ensemble, dit Shaun Vincent après un long silence.

La visite papale doit commencer à Edmonton le 24 juillet, et se terminer à Iqaluit le 29. Elle comprendra des événements publics et privés qui mettront l'accent sur la participation des Autochtones.

Il est prévu que le pape présente ses excuses au pensionnat d'Ermineskin, dans la communauté de Maskwacis, en Alberta. À chaque étape du voyage, l’artiste sait que son dessin sera mis en valeur. C'est une responsabilité à laquelle il a profondément réfléchi lorsqu'il a entrepris son processus de création. Si vous venez ici, si vous venez sur cette terre, le dessin doit représenter cette terre et [ses] peuples, indique-t-il.

Un dessin en forme de cercle représentant plusieurs symboles.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le designer métis Shaun Vincent a créé ce logo pour la prochaine visite papale au Canada.

Photo : Shaun Vincent

Shaun Vincent dit avoir pensé à sa famille et à ses amis. Il a pensé aux traditions et aux enseignements. Il a pensé au tambour qui donne le rythme à la danse, aux cercles de perles fleuries et à un cercle de bras tendus où l'on chante à pleine voix sous le soleil.

À ce sujet, il explique que dans un cercle, tous sont égaux, tous sont visibles. Il ajoute qu'il s'est tourné vers les plantes et les animaux qui ont une symbolique dans de nombreuses nations autochtones. L'idée de marcher ensemble, ça se passe dans beaucoup de communautés différentes, de beaucoup de façons différentes, précise-t-il.

Il a dessiné des aigles, des bisons qui symbolisent le soutien et la force d'un troupeau, des ombles chevaliers, des saumons et aussi des caribous. Ces derniers, note-t-il, parcourent des territoires inhospitaliers pour trouver ce dont ils ont besoin pour survivre.

L’artiste explique avoir choisi la couleur bleue pour apporter la nature apaisante de l'eau et de l'air. [Cela] renforce cette idée que nous devrions tous prendre une respiration et essayer de guérir de toutes les manières possibles.

La forme finale du logo a été approuvée par un comité comprenant des aînés et des survivants. Shaun Vincent affirme que le logo est prêt à être diffusé dans le monde, développant de nouvelles significations pour différentes personnes pendant la visite du pape. Il est convaincu qu'il apportera la guérison. J'ai un peu peur, mais j'ai bon espoir, conclut-il.

D’après un texte de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !