•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une œuvre de l’Anichinabée Nadia Myre sur l’avenue Laurier Ouest

Une femme devant une sculpture au coin d'une rue à Montréal.

L'artiste Nadia Myre devant son œuvre au coin du chemin de la Côte-Sainte-Catherine et de l'avenue Laurier Ouest

Photo : Radio-Canada / Gabrielle Paul

Radio-Canada

Une sculpture de Nadia Myre, une artiste membre de la communauté de Kitigan Zibi, en Outaouais, a été inaugurée dans l'arrondissement d'Outremont à Montréal.

Située à l'intersection de l'avenue Laurier Ouest et du chemin de la Côte-Sainte-Catherine, cette œuvre, intitulée Renouée, représente un immense filet de pêche en bronze haut de sept mètres.

Je cherche à évoquer le tissu social, où chaque nœud représente l'association entre les individus d'une communauté, a déclaré Nadia Myre lors du dévoilement de l'installation. Je veux rendre hommage à la cohabitation des cultures.

Renouée a également pour but de rappeler l'histoire puisque les Premières Nations ont longtemps emprunté le tracé de l'actuel chemin de la Côte-Sainte-Catherine comme un sentier naturel vers le mont Royal.

C'est un rappel de la présence autochtone millénaire ici, a dit l'artiste, qui est par ailleurs née à Montréal et qui a grandi à Outremont.

L'œuvre de Nadia Myre s'inscrit dans les travaux de réaménagement de l'avenue Laurier entamés il y a quelques années.

Nous sommes heureux d'accueillir cette œuvre magnifique qui nous rappelle que l'histoire de Montréal est aussi celle, trop longtemps occultée, des Premières Nations, a souligné le président de la Société de développement commercial Laurier Ouest, Émile Kutlu. Nous souhaitons que la vue de cette œuvre imposante mène à une réflexion sur l'entraide, sur l'ouverture et sur la justice.

D'autres œuvres de Mme Myre peuvent être admirées dans les rues de Montréal. Elle a notamment réalisé un ensemble de sculptures dans le parc près de l'autoroute Bonaventure, à l'entrée de la ville. Cette installation nommée Dans l’attente…| While waiting se veut une reproduction de la Grande Paix de Montréal signée en 1701.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !