•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

15 chefs de Premières Nations dénoncent le « saccage » commis par Wendake

Un terrain en forêt après le passage visiblement de machinerie lourde.

Des terrains occupés par des Innus de Mashteuiatsh ont été vandalisés dans la réserve faunique des Laurentides.

Photo : Gracieuseté de Claudie Paul

Radio-Canada

L'ensemble des chefs des nations innue, atikamekw, malécite et abénaquise condamne, dans une déclaration parue jeudi, le récent « saccage » commis par la Nation huronne-wendat dans la réserve faunique des Laurentides.

Nous sommes profondément choqués et consternés par les gestes de saccage qu’a posés la Nation huronne-wendat, peut-on lire dans la déclaration des chefs.

La semaine dernière, le litige entre les Innus de Mashteuiatsh et les Hurons-Wendat de Wendake a refait surface après que des terrains occupés par des membres de la communauté de Mashteuiatsh eurent été vandalisés.

La Réserve faunique des Laurentides est revendiquée comme territoire traditionnel par les deux communautés.

Selon les familles concernées, des pierres et des arbres ont été mis sur les terrains, une tranchée a été creusée, le tout accompagné d'une note du conseil de bande des Hurons-Wendat de Wendake affirmant qu'elles n'ont pas le droit d'occuper l'endroit et qu'il s'agit de leur territoire.

« Ces gestes vont totalement à l’encontre des valeurs de respect, de partage et d’entraide qui sont censés guider nos relations et nos actions. »

— Une citation de  Déclaration des chefs

Plus tôt cette semaine, les Wendat se sont défendus en parlant d'une remise à l'état naturel de toute nouvelle installation non autorisée sur leur territoire traditionnel.

Le chef de Mashteuiatsh, Gilbert Dominique, a par la suite envoyé une mise en demeure aux élus de Wendake, à laquelle ils n'ont pas encore répondu.

Dans leur déclaration, les chefs affirment soutenir toute démarche raisonnable et nécessaire qu'entreprendra Mashteuiatsh.

Les chefs signataires de la déclaration :

  • Constant Awashish, grand chef de la Nation Atikamekw
  • Michel Bernard, chef de la Première Nation de Wolinak
  • Martin Dufour, chef de la Première Nation des Innus Essipit
  • Bryan Mark, chef de la Première Nation de Unamen Shipu
  • Mike McKenzie, chef de la Première Nation de Uashat-mak-Mani-utenam
  • Réal Mckenzie, Première Nation de Matimekush-Lac John
  • Guy Mestenapeo, chef de la Première Nation de Pakua Shipu
  • Jean-Claude Mequish, chef de la Première Nation d’Opitciwan
  • François Neashit, chef de la Première Nation de Wemotaci
  • Richard O'Bomsawin, chef de la Première Nation d’Odanak
  • Paul-Émile Ottawa, chef de la Première Nation de Manawan
  • Jean-Charles Piétacho, chef de la Première Nation d’Ekuanitshit
  • Réal Tettaut, chef de la Première Nation de Nutashkuan
  • Jacques Tremblay, chef de la Première Nation Wolastoqiyik Wahsipekuk
  • Jean-Marie Vollant, chef de la Première Nation de Pessamit

La Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq), l'un des gestionnaires de la Réserve faunique des Laurentides avec le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, n'a pas voulu commenter le dossier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !