•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Innus de la Côte-Nord amorcent leur saison de pêche au crabe des neiges

Des pêcheurs de crabe innus sur le pont d'un crabier.

La pêche au crabe des neiges chez les Innus s'est amorcée vendredi pour les communautés d'Essipit et de Pessamit. Elle commencera le 4 avril pour la communauté d'Ekuanitshit. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Caroline Girard

Charles-Émile L'Italien-Marcotte

La saison de pêche au crabe des neiges s’est amorcée dans une partie de l’estuaire du fleuve Saint-Laurent, dans la zone 17. Les pêcheurs innus de plusieurs communautés côtières prennent la mer pour ramener ces lucratifs crustacés.

Sur la Côte-Nord, la zone 17 s’étend de Tadoussac à Pointe-des-Monts. Le prix payé par les consommateurs pour le crabe des neiges devrait encore être élevé cette année, croit le coordonnateur des pêches de la communauté innue d’Essipit, Pierre Léonard.

Le quota de crabe des neiges demeure inchangé en 2022 dans la zone 17, ajoute-t-il. La communauté exploite un crabier avec un permis et demi, ce qui l’autorise à capturer environ 153 000 livres de crabe des neiges. De son côté, la communauté de Pessamit exploite deux crabiers de pêche au crabe.

M. Léonard indique qu’environ 80 % des prises seront exportées aux États-Unis. Avec l’interdiction d’importer le crabe de Russie et le quasi moratoire sur le crabe en Alaska, les prix devraient augmenter, mais il est un peu tôt dans la saison pour se prononcer, admet M. Léonard.

Les communautés d’Essipit et de Pessamit ont des entreprises intégrées verticalement, note M. Léonard. Elles gèrent les bateaux, les usines de transformation de la ressource, des points de vente et des restaurants.

Augmentation du quota en zone 16

La zone 16, quant à elle, débute à Pointe-des-Monts et va jusqu’à Natashquan, comprenant ainsi les villes de Sept-Îles et Havre-Saint-Pierre.

Les pêcheurs innus de la zone 16, qui comprend notamment la communauté d’Ekuanitshit, ont attendu jusqu'au lundi 4 avril pour prendre la mer. Dans la zone 16, la saison de pêche au crabe s’étalera sur 14 semaines.

Les prix sont fous, indique le directeur de la flotte de Pêcheries Shipek d’Ekuanitshit, Guy Vigneault. Il prévoit que, pour la saison 2022, les pêcheurs recevront entre 10 $ et 13 $/livre en débarquant leurs prises de leur bateau. À Montréal, les prix au détail dépassent les 25 $ la livre.

Pour M. Vigneault, les quotas qui limitent le nombre de prises devraient augmenter d’environ 15 % dans la zone 16, ce qui permettra aux pêcheurs de ramener davantage de crustacés.

Pêcheries Shipek aura 7 bateaux durant la saison de la pêche au crabe des neiges, et la grande majorité des pêcheurs seront des Innus. Et si les capitaines des navires sont en bonne partie allochtones, M. Vigneault se réjouit que l’un d’entre eux soit un Innu.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !