•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Protection du caribou : Essipit et Mashteuiatsh s’adressent à la Cour

Un caribou forestier.

Un caribou forestier en forêt près d'Arvida.

Photo : Gilles Morin

Radio-Canada

Les communautés innues d’Essipit, sur la Côte-Nord, et de Mashteuiatsh, au Lac-Saint-Jean, entreprennent un recours judiciaire en Cour supérieure pour dénoncer le fait que Québec ne les a pas adéquatement consultées lors de l’élaboration d’un plan de protection pour le caribou forestier et son habitat.

Nous sommes exaspérés de l'inaction et de l'absence de réponse satisfaisante de la part du Québec, a déclaré le chef de la Première Nation des Pekuakamiulnuatsh de Mashteuiatsh, Gilbert Dominique, dans une annonce diffusée sur Facebook jeudi après-midi.

Le gouvernement n'a jamais pris en compte et n'a jamais respecté ni nos droits ni notre rôle décisionnel dans la gestion de cette espèce, a-t-il ajouté.

Les deux communautés innues déplorent notamment la mise en place de tables et forums inappropriés, comme la Commission indépendante sur les caribous forestiers et montagnards, qu'elles considèrent comme n'étant pas la tribune adéquate pour débattre des droits et enjeux des Premières Nations.

Cette commission est perçue par plusieurs comme totalement inutile, puisque le gouvernement dispose déjà de tous les spécialistes et des données nécessaires pour agir dans ce dossier, peut-on lire dans un communiqué que cosignent Gilbert Dominique et son homologue d'Essipit, Martin Dufour.

Pour Essipit et Mashteuiatsh, recourir aux tribunaux est la meilleure voie à prendre étant donné l'urgence de la situation engendrée par le déclin du caribou forestier.

Un déclin qui a provoqué une perte culturelle et met en péril nos droits et les titres ancestraux, a souligné Gilbert Dominique dans son annonce.

Le gouvernement aurait dû saisir la balle au bond et démontrer sa volonté sincère d’entreprendre le processus de collaboration, de consultation et d’accommodement sans délai, affirment les deux chefs dans le communiqué.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !