•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux athlètes autochtones du Canada repartent de Pékin avec une médaille

Chargement de l’image

Jamie Lee Rattray a fait ses débuts avec l’équipe nationale de hockey en 2014, à l’âge de 21 ans.

Photo : Jae C. Hong (Associated Press)

Radio-Canada

Les hockeyeuses métisses Jamie Lee Rattray et Jocelyne Larocque, deux des trois athlètes autochtones présents aux Jeux olympiques, repartent de Pékin avec une médaille d’or autour du cou.

Avec 5 buts et 4 passes en 7 matchs, Jamie Lee Rattray, née à Kanata, en Ontario, figure en 9e position des joueuses les plus prolifiques durant le tournoi. Elle a notamment marqué le but gagnant contre les Américaines au tour préliminaire.

Chargement de l’image

Jocelyne Laroque, défenseure de l'équipe nationale de hockey

Photo : Gracieuseté

De son côté, Jocelyne Larocque, originaire de Sainte-Anne, au Manitoba, a été créditée de deux passes. Il s’agit de la troisième médaille olympique pour la défenseure de 33 ans qui a été nommée l'athlète féminine de la décennie par le Manitoba Aboriginal Sports and Recreation Council, en 2021.

L’autre athlète autochtone présent aux Jeux olympiques, le snowboardeur Liam Gill, a terminé en 23e position sur 25 après deux chutes en demi-lune.

Ce Déné de 18 ans avait été appelé à la dernière minute pour remplacer son idole Derek Livingston, blessé lors d’une descente d'entraînement.

Chargement de l’image

Le planchiste Liam Gill

Photo : Facebook

Ce fut une expérience incroyable, a-t-il déclaré aux médias. Je suis tombé dans les deux manches, mais je suis très heureux d'être ici [...] et j'espère que, dans quatre ans, je pourrai revenir plus fort, a-t-il dit à l'issue de la compétition.

Même s’il est né à Calgary, les membres de sa communauté, la Première Nation de Liidlii Koe, n’ont pas manqué de le féliciter via les réseaux sociaux.

Son histoire a inspiré des millions de personnes à travers le monde [...] Attention aux Jeux olympiques de 2026, la prochaine fois, il s’élancera dans la demi-lune avec plus d’une semaine d’avis! peut-on lire sur la page Facebook de cette communauté des Territoires du Nord-Ouest.

Deux autres athlètes autochtones ont pris part aux compétitions. Il s'agit de la biathlète inuk, Ukaleq Slettemark, qui vit au Groenland et qui portait le maillot du Danemark (qu'elle a dessiné) et de la hockeyeuse américaine Abby Roque. Si cette dernière a grandi au Michigan, elle est membre de la Première Nation de Wahnapitae, en Ontario.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Jeux olympiques d'hiver