•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Kathia Rock revoit le Ô Canada en hommage aux femmes autochtones

La chanteuse et conteuse innue Kathia Rock, sur scène, chantant et jouant du tambour.

La chanteuse et conteuse innue Kathia Rock

Photo : Francis Di Salvio - Photo offerte par Kathia Rock

En hommage aux femmes et filles autochtones disparues et assassinées ainsi que par respect pour les sépultures anonymes retrouvées près de pensionnats pour Autochtones en 2021, Kathia Rock dévoile une chanson qui leur est dédiée. Sortie vendredi, la pièce Terre de nos aïeux figurera sur le premier album de l’autrice-compositrice-interprète innue dont la sortie est prévue en mai.

Terre de nos aïeux fait référence à l'hymne national Ô Canada dans le but de faire le lien entre l’histoire des Autochtones et l’histoire du Canada. Ayant écrit des paroles uniquement en innu-aimun, Kathia Rock a fait appel à la plume de l’autrice-compositrice et slameuse Louise Poirier pour l’écriture de cette chanson en français.

« Tant et aussi longtemps que l’écoute sera pas là, on va encore trouver des moyens pour parler des réalités autochtones. »

— Une citation de  Kathia Rock

Je voulais avoir une chanson qui relate un peu les faits de l’histoire, mais pas sous un ton accusateur. Je voulais simplement remettre les pendules à l’heure en disant les choses comme elles sont, explique la chanteuse innue lors d’une entrevue avec Espaces autochtones.

Même si notre histoire n’est pas toujours évidente à porter, la petite Kathia à l’intérieur de moi va toujours défendre ses sœurs et les histoires qui méritent d’être racontées, ajoute-t-elle.

Le vidéoclip sorti vendredi a été tourné sur la Côte-Nord, lieu d’une grande importance pour l’artiste originaire de Uashat mak Mani-utenam, près de Sept-Îles. Elle y arbore une robe rouge confectionnée spécialement pour le tournage en l'honneur des femmes et filles autochtones disparues et assassinées.

Les femmes importantes de sa famille et de sa communauté sont présentes avec la chanteuse dans cette vidéo, incarnant la culture innue, la joie de vivre et la bienveillance qui demeurent, malgré les moments plus sombres de l’histoire dont il est question dans la chanson.

Je voulais voir ma mère, mes tantes, ma famille, qui ont toujours été là pour moi, qui m’ont toujours encouragée, soutenue et écoutée. Ils m’ont vraiment aidée à passer à travers les étapes de création de mon album au cours des quatre dernières années, a souligné Kathia Rock en entrevue à l’émission de radio Bonjour la Côte.

Par respect pour ses aînés, dont elle prend le plus grand soin, elle a tenu à les consulter concernant la diffusion de cette vidéo qui expose certains éléments et certaines croyances de la culture innue.

Traduction en innu-aimun de paroles de la chanson Terre de nos aïeux :

Tshin e petemen tshin e uatemen uitemu

Où sont nos filles, où sont nos joies
Coyote aux abois dis-moi

Le legs d'une culture millénaire

Je ne suis pas très politisée, dit Kathia Rock en souriant, alors les autres chansons de l’album ne parleront pas de ça, je ne veux pas aller là-dedans .

Conteuse depuis de nombreuses années, elle a collecté de nombreuses histoires d’aînés de sa communauté et ce sont ces histoires qu’elle désire partager dans l’album qui sortira au printemps.

Lorsque j’ai eu cette réalisation, tout est devenu clair, je désire laisser un legs aux générations futures. Celui de garder ma langue vivante à travers l’histoire de mon grand-père et des aînés pour maintenir un sentiment d’appartenance grâce à la beauté de notre culture , confie l’autrice-compositrice-interprète.

Kathia Rock.

Kathia Rock en prestation lors du Gala Reconnaissance Tourisme Autochtone Québec.

Photo : Radio-Canada / Delphine Jung

Je suis Innue, je suis une femme et je me dis s’il y a un petit grain que je peux déposer sur la terre, c’est celui-là. Peut-être que dans 100 ans, ça aidera les prochaines générations à sauvegarder cette culture et ces histoires qui sont laissées de génération en génération et depuis des millénaires, dit-elle.

Les autres chansons de l’album seront en innu-aimun et elles représentent l’aboutissement de 25 ans de travail. En collaboration avec Jean-Frédéric Messier et le réalisateur François Lalonde, Kathia Rock a sélectionné des chansons parmi toutes celles qu’elle a écrites dans sa vie.

Samian.

Samian, auteur-compositeur-interprète et créateur de Nikamo Musik.

Photo : Radio-Canada/Alexandre Leclerc

Toutes les étoiles se sont alignées pour que tout ce que cette artiste incarne à travers sa musique, ses contes, son rôle de femme et de mère soient livrés à travers cet album. L’une de ces étoiles est Nikamo Musik, la nouvelle étiquette de disque du rappeur Samian.

En entrevue à l'émission de radio Kuei! Kwe! il mentionne que c’est ce qui fait la beauté du projet Nikamo Musik; ça devient une plateforme pour aider des artistes comme Kathia Rock, qui sont là depuis tellement d’années, mais qui n’ont pas nécessairement les connaissances pour mettre un album sur le marché .

C’est tellement un beau cadeau d’avoir Samian à mes côtés, pour plusieurs raisons. comme un grand frère le ferait pour sa petite sœur, [il] m’explique chaque étape ce qui me permet de déposer mon art sur les différentes plateformes pour qu’il soit disponible, conclut l’artiste multidisciplinaire de Uashat mak Mani-utenam.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !