•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Autochtones et allochtones réunis pour parler d’économie

RoseAnne Archibald lors d'une conférence de presse.

La cheffe nationale de l'Assemblée des Premières Nations, RoseAnne Archibald, sera présente à Montréal les 25 et 26 novembre.

Photo : The Canadian Press / DARRYL DYCK

Élus et gens d’affaires se retrouvent à Montréal jeudi et vendredi, à l’occasion du Grand cercle économique des Peuples autochtones et du Québec. Conférences, tables rondes de discussions et ateliers sont prévus en lien avec la pleine participation des peuples autochtones dans l’économie du Québec de même que dans la relance économique.

Ghislain Picard, chef de l’Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador, RoseAnne Archibald, cheffe nationale de l’Assemblée des Premières Nations, ainsi que des entrepreneurs et entrepreneuses autochtones comme Josée Shushei Leblanc ou encore Mélanie Paul seront présents à cet événement, qui se déroulera à l'hôtel Sheraton de Montréal.

Des non-Autochtones sont aussi attendus, notamment Peter Simons, de la maison du même nom, ainsi que Sophie Brochu, PDG d’Hydro-Québec.

La femme sourit et est assise dans le studio de l'émission Tout le monde en parle.

Sophie Brochu participera à une conférence intitulée «Des partenariats économiques variés pour toutes et tous».

Photo : Karine Dufour

Du côté des élus du gouvernement québécois, Ian Lafrenière, ministre responsable des Affaires autochtones, participera à la cérémonie d’ouverture aux côtés de M. Picard. Le premier ministre du Québec, François Legault, est aussi attendu vendredi.

Le ministre des Finances Éric Girard et la présidente du Conseil du trésor, Sonia LeBel, seront aussi présents. Le Grand cercle économique est une occasion pour nos communautés d’affaires de créer des liens qui pourront mener à la réalisation de projets économiques qui seront significatifs pour nos communautés, a indiqué Ghislain Picard.

Gros plan de Ghislain Picard qui est devant une caméra de télévision.

Le chef de l’Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador (APNQL), Ghislain Picard, ouvrira ces deux journées de rencontres.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

M. Lafrenière compte également sur cette grande rencontre pour la transformer en un événement de rapprochements qui engendrera des retombées positives pour les prochaines années.

Cette rencontre est aussi vue comme le point de départ d’un mouvement pour une plus grande inclusion des Autochtones dans l'économie.

Lors de ces discussions, plusieurs thèmes seront abordés : l’emploi et la formation, les grands projets, l'aspect régional, l’entrepreneuriat, l’approvisionnement, le tourisme autochtone et le logement.

La nouvelle École des dirigeants HEC Montréal, créée par et pour les Autochtones, sera également présentée à l'occasion de cet événement.

Il y a 15 ans, une première rencontre de ce type avait lieu; c’était le Forum socioéconomique des Premières Nations. Par son ampleur, ce dernier pouvait alors se comparer au Sommet sur l’économie et l’emploi et au Forum des générations, organisés au Québec en 1996 et 2004.

À ce moment-là déjà, la question du logement était abordée, tout comme celle de la reconnaissance pour les Autochtones.

Pour couvrir l'événement, une équipe d'Espaces autochtones sera sur place durant les deux jours.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !