•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’art anichinabé rayonne sur les nouveaux uniformes d’Équipe Canada

Un dessin numérique de trois nouveaux modèles de chandail d'Équipe Canada.

Les nouveaux uniformes d'Équipe Canada, conçus par l'artiste ojibwé Patrick Hunter en collaboration avec Dynasty Curling, ainsi que le styliste Kevin Hurrie.

Photo : Curling Canada

Radio-Canada

L'art anichinabé jouira d’une nouvelle vitrine internationale en s’affichant sur les nouveaux uniformes d'Équipe Canada, lors des Jeux olympiques et paralympiques d'hiver de 2022 à Pékin.

C'est assez fou de savoir qu'ils seront vus sur cette scène internationale par des millions de personnes, se réjouit l'artiste bispirituel Patrick Hunter, de Red Lake (Ontario), dont la famille est originaire de la Première Nation Keeseekoowenin, au nord-ouest de Brandon (Manitoba).

« Je veux simplement que les peuples autochtones du Canada soient beaucoup plus visibles, et quelle belle scène pour le faire! »

— Une citation de  Patrick Hunter, artiste visuel anichinabé

Les motifs qu’il a conçus représentent sept arbres, symboles des sept enseignements des grands-pères de la culture anichinabée, mais aussi quatre plumes d'aigle que l’artiste décrit comme un cadeau d'honneur pour les athlètes et quatre remèdes sacrés en guise d'énergie positive pour les joueurs. Quant au modèle du maillot, il a été dessiné par l'artiste Kevin Hurrie de Winnipeg.

Patrick Hunter n'est pas étranger au monde du sport : il a récemment fait la une des journaux avec son dessin ornant le masque du gardien de but de la LNH Marc-André Fleury, ainsi qu'avec une œuvre d'art numérique illustrant la reconnaissance territoriale autochtone par l'équipe de hockey de Chicago.

L'art et les affaires tissés serrés

Rappelons que le partenaire officiel de Curling Canada en matière de tenue officielle, Dynasty Curling, est une entreprise établie à Winnipeg appartenant à des Métis. Les vêtements de l’équipe y sont d’ailleurs fabriqués.

Nous voulions nous assurer d'intégrer la culture canadienne, explique son propriétaire Colin Hodgson.

Nous avons contacté Patrick Hunter et il était très enthousiaste à l'idée d'intégrer la culture autochtone dans nos uniformes et de montrer le soutien de la communauté autochtone à nos athlètes canadiens qui participent aux Jeux, poursuit M. Hodgson.

Colin Hodgson et Nolan Thiessen posant devant un panneau promotionnel.

Colin Hodgson (à gauche), participe aux essais olympiques de curling, en compagnie de Nolan Thiessen, directeur diffusion, marketing et innovation de Curling Canada (à droite).

Photo : Nolan Thiessen

Selon Curling Canada, ce partenariat pour les uniformes sportifs s’inscrit dans l'appel à l'action nº83 de la Commission de vérité et réconciliation.

Appel à l'action nº83, Commission de vérité et réconciliation

Nous demandons au Conseil des arts du Canada d'établir, en tant que priorité de financement, une stratégie visant à aider les artistes autochtones et non autochtones à entreprendre des projets de collaboration et à produire des œuvres qui contribueront au processus de réconciliation.

Nous voulions montrer que nous sommes un sport inclusif, fait valoir Nolan Thiessen, directeur diffusion, marketing et innovation de Curling Canada. C'est l'une des choses importantes pour nous, en tant qu'organisation sportive nationale – nous voulons que tout le monde se sente chez lui à Curling Canada, et cela a été une occasion formidable de le faire.

Les uniformes seront remis ce dimanche aux équipes sélectionnées pour représenter le Canada aux Jeux de Pékin, du 4 au 20 février 2022.

D'après les informations de Renée Lilley, CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !