•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Carte du Nunavik et de ses villages nordiques.

Le Nunavik est composé de 14 villages nordiques qui s'étendent de la baie d'Hudson à la baie d'Ungava.

Photo : Commission scolaire Kativik

Radio-Canada

Les responsables de la santé du Nunavik ont ​​annoncé 14 nouveaux cas de COVID-19 pour un total de 39 cas actifs dans la région, dont un nouveau cas à Kuujjuaq et un autre à Kangiqsujuaq.

Il y a également 13 cas actifs à Ivujivik, deux à Inukjuak, 18 à Kangirsuk et quatre à Salluit, selon un communiqué de la Régie régionale de la santé et des services sociaux du Nunavik.

Il y a aussi deux nouveaux cas, pour un total de neuf cas actifs, à l'extérieur de la région, dont cinq à Ullivik (une maison de santé qui accueille des patients inuit à Montréal). Quatre cas ont été liés aux aéroports du Nunavik.

Les masques sont obligatoires dans tous les lieux publics intérieurs du Nunavik, pour ceux qui sont vaccinés ou non, précise le communiqué des autorités de la santé au Nunavik.

Kuujjuaq, Salluit, Ivujivik et Kangirsuk sont sous l'effet d'un niveau d'alerte rouge, ce qui signifie qu'il y a une fermeture complète jusqu'à nouvel ordre de tous les lieux publics non essentiels tels que les écoles, les centres jeunesse et les églises. Toutes les activités non essentielles dans la communauté ont été annulées.

Les services essentiels tels que les épiceries et la clinique de santé restent ouverts, bien qu'on demande à la population de limiter les visites au minimum, indique le communiqué.

Les habitants de ces villages ne sont pas autorisés à rendre visite aux autres ou à accueillir des visiteurs

Il pourrait y avoir d'autres cas de COVID-19 dans d'autres communautés du Nunavik, indique le communiqué.

Le risque est maintenant le plus élevé qu'il n'ait jamais été d'attraper la COVID-19 partout au Nunavik.

Tous les rassemblements publics de plus de 10 personnes (cérémonies de mariage, messe, etc.) sont annulés.

Toutes les rencontres au Nunavik réunissant des gens de différentes communautés sont interdites. Seuls les déplacements essentiels sont autorisés dans la région.

Mardi, l'Administration régionale Kativik (ARK) a annoncé de nouvelles restrictions pour le transport aérien. Les passagers doivent maintenant attendre à l'extérieur des aérogares du Nunavik jusqu'au moment de prendre leur vol.

Avec les informations de CBC.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !