•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Voies parallèles : un balado qui ouvre le dialogue entre Autochtones et allochtones

Les deux animatrices.

Les deux animatrices de « Voies parallèles » : Kijâtai-Alexandra Cheezo-Veillette, anichinabée, et Laurence D. Mcevoy.

Photo : Les Fantômes / petite boîte de création

Regarder vers l’avenir en parlant du passé, c’est ce que le balado Voies parallèles vise à faire en six épisodes. C’est en abordant des sujets tels que l’autodétermination, les langues, le territoire, l’éducation, la santé et la justice que les deux animatrices ouvrent le dialogue dans un but de réconciliation.

Selon l'une des animatrices, Kijâtai-Alexandra Cheezo-Veillette (aussi chroniqueuse à Espaces autochtones, NDLR), Voies parallèles donne l’occasion aux allochtones qui ont été choqués par la mort de Joyce Echaquan ou les découvertes des corps d’enfants près des pensionnats, de s’informer davantage et de moins juger les peuples autochtones.

Des allochtones me demandent souvent ce qu’ils peuvent faire pour s’éduquer à propos des réalités autochtones. Mais, en tant qu’Autochtones, on n’a pas toujours la force d’expliquer l’histoire entre deux allées d’épicerie, souligne la cinéaste anichinabée.

Sa collègue allochtone Laurence D. Mcevoy ajoute que ce balado est essentiel non seulement pour mieux comprendre les questions autochtones, mais aussi pour améliorer le monde dans lequel on vit.

Ce qu’on comprend dans le balado, c’est que les savoirs ancestraux et les valeurs des Autochtones sont des solutions aux problèmes environnementaux et planétaires qu’on vit en ce moment, croit la productrice du balado.

On veut aussi que les employeurs écoutent le balado et donnent des outils à leurs employés pour semer l’intérêt envers les nations autochtones, continue-t-elle.

Aussi en exposition immersive

Voies parallèles sera adapté en exposition immersive dans le but de toucher une audience plus large; on veut que notre message soit entendu par plus de personnes, ajoute Laurence D. Mcevoy.

Les extraits les plus marquants du balado et davantage d’informations seront présentés de façon ludique au Centre d'exposition de Blainville, du 19 janvier au 22 mars 2022. Les deux animatrices souhaitent également que l'exposition se déplace dans les différents musées et centres culturels du Québec.

Les six épisodes de Voies parallèles sont disponibles sur Spotify, Apple Balados, Google Balado ainsi que sur le site Internet de Nouveau Monde Productions.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !