•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le passeport vaccinal obligatoire pour les visiteurs à Kahnawake

L'intersection des rues Church Road et River Road, dans la communauté mohawk de Kahnawake, au sud de Montréal.

L'intersection des rues Church Road et River Road, dans la communauté mohawk de Kahnawake, au sud de Montréal.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Villeneuve

Radio-Canada

Kahnawake exigera une preuve de vaccination adéquate contre la COVID-19 pour tous les visiteurs et les non-résidents qui viendront dans cette communauté mohawk située au sud de Montréal. La décision relève directement du risque d’éclosion engendré par la quatrième vague causée par la montée du variant Delta.

La santé publique de Kahnawake et le conseil de bande se sont basés sur les plus récentes données quant à la propagation du coronavirus et le nombre de cas qui sont en forte hausse après l’accalmie estivale. La réduction des risques est bénéfique pour la communauté et surtout pour ceux qui ont le plus de risques de complications, comme les aînés, les enfants de moins de 12 ans et les gens qui ne sont pas vaccinés, expliquent les autorités par voie de communiqué.

Selon les plus récentes données, plus de 69 % de la population âgée de plus de 12 ans a reçu deux doses de vaccin dans la communauté.

Le commissaire à la sécurité publique de Kahnawake, Lloyd Phillips, souligne que ces mesures sont spécifiques pour les lieux non essentiels et que la façon dont les règlements seront appliqués dans la communauté pourront différer de [la façon de faire de] Québec.

Depuis juillet, 63 cas positifs de COVID-19 ont été répertoriés dans la communauté, dont plusieurs liés au variant Delta, beaucoup plus contagieux que les autres souches du coronavirus. Du lot, 23 cas sont toujours actifs et la recherche et l’isolation des gens ayant été exposés se révèle difficiles, voire bientôt impossible, à cause des nombreux contacts entre les différents groupes infectés, selon les autorités.

La murale trône devant l'hôpital.

Le Kateri Memorial Hospital Centre de Kahnawake.

Photo : Radio-Canada / Ka’nhehsí:io Deer

Sans l’aide de la communauté, nous allons tous perdre le combat, souligne le communiqué, ajoutant que depuis le début de la quatrième vague, il y a moins de deux mois, la communauté a enregistré près de la moitié du nombre de cas répertoriés pour la totalité des trois vagues précédentes.

Un plan dévoilé mercredi

Pour expliquer plus en détail comment elle compte lutter contre la COVID-19, Kahnawake dévoilera mercredi son plan d’action.

Elle y précisera d’ailleurs les modalités qui régiront la mise en place du passeport vaccinal et des outils pour s’assurer que les visiteurs sont adéquatement vaccinés avant d’entrer dans la communauté.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !