•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Kahnawake frappée par la quatrième vague de la COVID

Une personne se fait administrer un vaccin contre la COVID-19.

Le Conseil mohawk de Kahnawake demande aux membres de se faire vacciner si ce n'est pas encore le cas.

Photo : CBC / Evan Mitsui

Gabrielle Paul

La communauté de Kahnawake se prépare à affronter la quatrième vague de la pandémie alors qu’elle compte désormais 51 cas du variant Delta. Pour éviter la mise sur pause de l’économie, la fermeture des écoles et un retour du confinement, la santé publique mise sur un plus haut taux de vaccination.

Le conseil mohawk de Kahnawake (MCK) a indiqué, jeudi, que la communauté faisait officiellement face à la quatrième vague de la pandémie de COVID-19.

La division de la sécurité publique du MCK et l'unité de santé publique ont rapporté un total de 51 cas de COVID-19 du variant Delta, dont 15 sont actuellement actifs.

Il y a des foyers de contamination, a aussi indiqué Lloyd Phillips, le commissaire à la sécurité publique, lors d’un point de presse diffusé sur YouTube, durant lequel il était accompagné de la directrice générale de la santé publique, Lisa Westaway.

Trois des cas présentement actifs dans la communauté sont liés à des voyages hors du pays, a par ailleurs souligné Mme Westaway.

Sans détailler pour le moment les mesures que la communauté souhaite mettre en place pour affronter cette nouvelle vague de contamination, le MCK a tenu à souligner son désir de faire en sorte que les écoles puissent ouvrir comme prévu.

Il souhaite également éviter un nouveau confinement, une saturation du système de santé et une mise sur pause de l’économie.

M. Phillips a également insisté sur le fait que le but du conseil est de limiter les conséquences de cette nouvelle vague sur la santé mentale des résidents de Kahnawake.

Le MCK n’a toutefois pas déclaré l’état d’urgence, mais a tenu à demander aux membres de la communauté de limiter ses contacts sociaux, de toujours porter un masque dans les lieux publics et de maintenir une distance et des pratiques d'hygiène à tout moment.

Moins de contacts entraînent moins de cas. Moins de cas entraînent aussi moins de décès, a souligné M. Phillips.

Appel à la vaccination

À présent, plus de 69 % de la population âgée de plus de 12 ans a reçu deux doses de vaccin à Kahnawake.

Avec ce que nous savons à propos du variant Delta à ce moment-ci, notre but d’atteindre un taux de vaccination de 75 % n’est pas suffisant pour nous protéger et créer une immunité collective, a observé Mme Westaway.

Nous visons donc maintenant des taux beaucoup plus élevés, entre 90 % et 95 %, a-t-elle ajouté.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !