•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le seul café autochtone de Montréal accueille de nouveau les clients

Les installations extérieures du Café de la Maison ronde à Montréal.

Le Café de la Maison ronde est rouvert depuis le 28 juin.

Photo : Radio-Canada / Gabrielle Paul

Gabrielle Paul

Le Café de la Maison ronde, seul café autochtone de Montréal situé au square Cabot, a rouvert le 28 juin dernier pour la première fois depuis le début de la pandémie.

L'été dernier, l'ouverture du café n'avait pas pu avoir lieu, puisque la Ville de Montréal avait réquisitionné la vespasienne où il est logé afin de distribuer de la nourriture à la population itinérante au square Cabot.

Nous travaillons avec des personnes vulnérables, précise Charles-Éric Lavery, directeur du développement et de l’impact social au groupe L’Itinéraire qui est responsable du café. Nous ne pouvions donc pas mettre en péril la santé des gens qu'on accompagne en ouvrant quand même.

Même si le café n'était pas ouvert, le travail ne manquait pas.

Une femme est assise à une table près du Café de la Maison ronde à Montréal.

Marilou Maisonneuve est chargée de projet pour le programme Maison ronde.

Photo : Radio-Canada / Gabrielle Paul

Nous avons rebâti les ateliers, nous avons mis en place de nouvelles choses pour le café, comme de nouvelles méthodes de travail et un roulement différent, dit Marilou Maisonneuve, chargée de projet pour le programme Maison ronde.

Les participants au programme Maison ronde ont d'ailleurs contribué à l'élaboration de nouveaux plats offerts sur le menu.

Le café a également fait l'acquisition d'une nouvelle machine à espresso, ce qui permet aux participants de développer des habiletés de baristas et d'offrir un plus large éventail de boissons à la clientèle.

Une femme tient une assiette de banniques.

La bannique canneberge et chocolat blanc, élaborée par les participants du programme, est une nouveauté sur le menu cette année.

Photo : Radio-Canada / Gabrielle Paul

Outre le café, le programme Maison ronde permet l'autonomisation et l'intégration au marché du travail de jeunes Autochtones de 18 à 30 ans.

Le programme, d'une durée de six mois, permet à ces jeunes de suivre des ateliers culturels et de préparation à l'emploi, d'acquérir des compétences en travaillant au café et de vivre une expérience de travail à la fin du programme.

Présentement, quatre jeunes Autochtones participent au programme et travaillent au café.

Simon Marchand, originaire du Nunavut, est l'un de ces participants. Pour lui, cette implication dans le programme et au café est une expérience très positive.

C'est très intéressant travailler ici, dit Simon qui rêve de devenir travailleur social par la suite. La bouffe est bonne et les cafés sont bons.

Deux jeunes hommes travaillent dans une cuisine.

Les participants au programme Maison ronde Simon Marchand et Taylor Morin s'affairent à préparer des tacos autochtones sur de la bannique.

Photo : Radio-Canada / Gabrielle Paul

La sécurisation culturelle est un aspect fondamental du programme, souligne Marilou Maisonneuve.

C'est super important d'intégrer [au programme Maison ronde] les pédagogies et les visions du monde autochtones, explique-t-elle. C'est important d'accorder de la valeur à tout ce savoir-là.

La coordonnatrice à la formation des participants est d'ailleurs elle-même une Autochtone.

Nathanaël Bégin-Paul, originaire de la communauté de Mashteuiatsh, accompagne notamment les participants dans le développement de leurs habiletés de gestion.

Je pense que le fait d'être Autochtone m'a permis d'avoir un contact beaucoup plus facilement avec les participants, affirme-t-elle.

À L'Itinéraire, au Café de la Maison ronde, on veut être dans l'action et contribuer au mieux-être des personnes autochtones. Je crois qu'on travaille activement, positivement et concrètement à ce qu'on appelle la réconciliation.

Une citation de :Marilou Maisonneuve, chargée de projet pour le programme Maison ronde

La collaboration constante avec participants est essentielle, ajoute Mme Maisonneuve.

On veut toujours les impliquer de A à Z et avoir leurs impressions, dit-elle.

La Café de la Maison ronde est ouvert du lundi au vendredi, de 9 h à 17 h, jusqu'au mois d'octobre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !