•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un Atikamekw à la haute direction du CISSS de Lanaudière

M. Niquay devant un mur de briques.

Guy Niquay est originaire de la communauté atikamekw de Manawan.

Photo :  courtoisie / Guy Niquay

Gabrielle Paul

Guy Niquay, un Atikamekw de Manawan, est le nouvel adjoint à la PDG du CISSS de Lanaudière, qui gère l’hôpital de Joliette. Il s’agit de la première fois qu'un Atikamekw occupe un tel poste, selon M. Niquay.

C’est un travail colossal que je vais avoir à faire, constate M. Niquay alors qu’il termine un premier mois à ce poste.

C’est une première au Québec, je pense, qu’un Autochtone ait un poste comme celui-ci au sein d’un CISSS, souligne-t-il.

Originaire de Manawan, M. Niquay a eu une longue carrière en éducation pendant laquelle il a été directeur de l’école primaire de sa communauté.

Connaissant nos réalités et nos besoins, en tant qu’Autochtone, je pense que je suis une personne qui peut aider à développer de meilleurs services pour nos membres, dit Guy Niquay.

Je viens de la communauté de Manawan et j’ai de la parenté dans les deux autres communautés atikamekw, je suis en mesure de pouvoir aider la nation, ajoute celui qui a, par ailleurs, été le porte-parole de la famille Echaquan lors des événements de l'automne 2020.

Carol Dubé accompagné de Guy Niquay devant le Parlement.

Guy Niquay (à droite) en compagnie de Carol Dubé (à gauche), le conjoint de Joyce Echaquan.

Photo : Radio-Canada / Hugo Belanger

Les gens de sa nation, c’est pour eux qu’il a accepté de relever ce défi.

Je veux aider les membres qui ont besoin d’aide et combattre l’injustice et la discrimination. Je ne peux pas vivre en voyant ça et ne rien faire

Une citation de :Guy Niquay, adjoint à la PDG du CIUSSS de Lanaudière

Je suis là pour aider, soutenir et protéger les membres de nos communautés, dit-il. Ils ne doivent pas se gêner non plus. Ils peuvent toujours m’appeler.

Réfléchir à l’amélioration des soins

Le rôle de Guy Niquay sera d’appuyer la PDG du CISSS de Lanaudière dans les relations avec les communautés autochtones, précise-t-il. 

Il devra notamment apporter des pistes des solutions pour améliorer la qualité des soins et des services offerts aux Premières Nations.

Il devra également coordonner la mise en place des recommandations du rapport de la commission Viens.

Augmenter le financement

Le rapport Viens contient 34 recommandations en matière de santé et de services sociaux.

Dans les recommandations, il est beaucoup question d’initier des négociations en matière de financement, soutient M. Niquay.

Ainsi, il souhaite pouvoir s’allier avec des gens au niveau fédéral, au niveau provincial et au niveau des Autochtones, afin de négocier et de mettre en place des services qui seraient plus adaptés aux Premières Nations.

Guy Niquay compte également rencontrer le Conseil de la Nation Atikamekw et les trois conseils de bande atikamekw pour discuter des recommandations du rapport Viens en matière de financement et de négociations.

Embaucher davantage d’Autochtones

Pour Guy Niquay, il est impératif que davantage d’Autochtones soient embauchés dans les hôpitaux, mais pas seulement parmi le personnel qui offre les soins.

Il y a beaucoup plus d’Autochtones qui pourraient être engagés à tous les niveaux, que ce soit pour les gens qui font de la maintenance, pour les agents de sécurité ou les infirmières, pour augmenter la sécurisation de nos membres, explique-t-il.

Je pense que c’est important que nos membres, surtout nos aînés, voient des visages qui leur sont familiers afin qu’ils se sentent plus en sécurité et plus soutenus dans leurs soins. Et pas seulement des Atikamekw, mais aussi des gens d’autres Premières Nations.

Une citation de :Guy Niquay, adjoint à la PDG du CIUSSS de Lanaudière

Un poste d’adjoint aux plaintes a entre autres été ouvert à l’hôpital de Joliette et le processus d’embauche est en cours, rapporte Guy Niquay. La personne autochtone embauchée assistera le commissaire des plaintes de l’hôpital.

M. Niquay espère par ailleurs pouvoir effectuer son travail sur le terrain et près des gens, dans un esprit de collaboration.

La vision que j’ai c’est : partageons nos connaissances, nos compétences et nos expériences, dit-il. On va mieux avancer et moins se tromper comme ça.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !