•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une première fiction dramatique autochtone à Radio-Canada

Une mosaïque avec les visages de huit comédiens.

Radio-Canada diffusera au printemps 2022 la première fiction dramatique écrite, réalisée et produite par des créateurs autochtones, Pour toi Flora.

Photo : Radio-Canada

Dès le printemps 2022, Radio-Canada présentera Pour toi Flora, une série de six épisodes écrite et réalisée par la cinéaste et scénariste mohawk Sonia Bonspille Boileau, qui aura pour trame centrale l’histoire des pensionnats autochtones.

Tournée à partir de l’automne en territoire algonquin avec l'appui de la communauté anichinabée de Kitigan Zibi, la série suivra, au fil du temps passé et présent, l’histoire de deux Anichinabés enlevés à leurs familles respectives dans les années 60 pour être éduqués dans un pensionnat.

Les téléspectateurs les suivront tout au long de leur vie, au cours de laquelle ils tenteront de faire la paix avec ce lourd passé.

« Pour toi Flora, c’est, au-delà de juste une série dramatique, c’est une réappropriation pas juste de la culture, de la langue, mais de notre place dans la grande sphère médiatique et artistique du Canada », souligne Sonia Bonspille Boileau, après s’être présentée en mohawk, une langue qu’elle ne parle pourtant pas, tout comme sa mère, parce que son grand-père a fréquenté un pensionnat.

« Pour toi Flora constitue un grand pas vers notre objectif de refléter davantage la diversité du vécu de tous nos citoyens dans nos fictions », ajoute la directrice générale de la télévision de Radio-Canada, Dany Meloul.

La série, fictive bien qu’inspirée de plusieurs témoignages, sera tournée « dans le respect des survivants et des familles qui vivent encore avec les répercussions », précise la réalisatrice.

La réalisatrice Sonia Bonspille Boileau.

La réalisatrice Sonia Bonspille Boileau.

Photo : Radio-Canada / Jean-Francois Villeneuve

Les comédiens principaux ont été choisis. La Wendat Dominique Pétin s’est dite émue de participer « à cette première grande série sur cette balafre que sont les pensionnats autochtones dans notre histoire et de pouvoir la raconter à travers une parole autochtone, celle de Sonia ».

Elle tiendra le rôle d’une femme qui semble en plein contrôle de son existence, mais qui cache une grande détresse, dit la principale concernée sans vouloir donner plus de détails.

L’Innu Marco Collin rappelle de son côté l’importance de donner « une voix à ceux qui ont fréquenté ces pensionnats ». Il incarnera un de ces survivants, un être qui essaie de guérir, de trouver la paix avec son passé en faisant un retour dans sa culture.

Je suis resté bouche bée parce que c’est ma réalité, raconte l’Anichinabé de Pikogan, Samian, lorsqu’il a terminé sa lecture du scénario.

Parce qu’outre la réalité des survivants des pensionnats, il y est aussi question des répercussions que cela a eues sur leur famille, leurs enfants et les générations suivantes.

« Le personnage que j’incarne correspond vraiment à cette réalité-là », ajoute Samian, qui y a trouvé une grande partie de sa propre vie.

Il y a 15 ans, je n’aurais même pas pu imaginer qu’une série de cette envergure-là puisse être à la télévision ici au Québec.

Une citation de :Samian

Ces acteurs autochtones seront entourés de comédiens québécois, dont Virginie Fortin et Mylène St-Sauveur. Cette dernière espère que la minisérie dramatique lui permettra de s’éduquer et de s’instruire sur un pan de l’histoire du Canada peu connu.

Un important casting dans diverses communautés autochtones doit avoir lieu au courant de l’été pour compléter la distribution, qui sera composée à parts presque égales d’acteurs autochtones et non autochtones.

« On sait qu’il y a des perles dans nos communautés, ça va donner la chance à des comédiens et des comédiennes qu’on connaît peut-être moins d’être portés à l’écran », tient à préciser Sonia Bonspille Boileau.

Qui interprétera le rôle de Flora? La réalisatrice a préféré taire le nom de ce personnage pour le moment, souhaitant entretenir le mystère.

La série sera offerte en primeur pendant une semaine en langue anishinaabemowin (ojibwé), sous-titrée en français.

Les six épisodes d’une heure, produits par Jason Brennan pour Nish Media, seront ensuite diffusés en version originale française et en heure de grande écoute, précise le communiqué de presse, sur ICI TOU.TV EXTRA. Ultérieurement, Pour toi Flora sera présentée sur ICI TÉLÉ et sur la chaîne APTN.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Fiction