•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Budget fédéral : un investissement sans précédent pour les Autochtones

Le gouvernement Trudeau versera 18 milliards de dollars supplémentaires sur cinq ans

Une jeune femme avec un tambour et un masque.

Une femme manifeste pour réclamer la fin des violences faites aux femmes autochtones et au racisme, un message qu'Ottawa semble avoir entendu et pris en compte dans son budget.

Photo : Radio-Canada / Jean-Claude Taliana

L’investissement est sans précédent pour les Autochtones : 18 milliards de dollars sur cinq ans seront consacrés pour combler l’écart entre les peuples autochtones et non autochtones, et renforcer les communautés. C’est 300 % de plus qu’au dernier budget présenté en 2019.

La vice-première ministre et ministre des Finances, Chrystia Freeland, résume, dans son avant-propos du budget, cette décision de passer d'un budget de 4,5 milliards sur cinq ans en 2019 à 18 milliards en 2021 : la route est encore longue.

Notre gouvernement a réalisé des progrès pour réparer les torts historiques dans la relation du gouvernement du Canada avec les peuples autochtones. Mais nous avons encore beaucoup de travail à faire.

Une citation de :La ministre des Finances, Chrystia Freeland

Lutte contre la pandémie de COVID-19, santé, enfance, infrastructures, mais aussi sécurité restent les priorités. Le tout sur fond de gouvernance, d’autodétermination et de sécurisation culturelle. 

Priorités 2021 : pandémie et infrastructures

Au cours de la dernière année, le gouvernement Trudeau n’a cessé de rappeler la vulnérabilité des communautés autochtones vis-à-vis de la pandémie, mais aussi leur rôle de chefs de file dans la lutte contre la COVID-19. 

Ce succès est, selon la vice-première ministre, attribuable au leadership et à l’autonomie des Autochtones.

Pour continuer d’appuyer les communautés autochtones dans cette lutte, Ottawa octroie un financement supplémentaire de 1,4 milliard de dollars cette année pour une panoplie de mesures, allant de l’embauche de personnel à la distribution d’équipements de protection individuelle, en passant par le Fonds de soutien aux communautés autochtones et l’aide aux entreprises autochtones. 

Autre grand investissement à court terme, mais qui s’avère le plus important aussi à long terme : les infrastructures. 

Ottawa va débourser plus de six milliards sur cinq ans pour les infrastructures, dont plus d'un milliard juste en 2021-2022.

Le gouvernement n’a pas réussi à tenir sa promesse électorale de fournir de l’eau potable aux communautés autochtones en éliminant d’ici mars 2021 tous les avis de faire bouillir l’eau à long terme. Il en reste 52. Or, dans ce budget, le fédéral ne fait pas de nouvelle promesse, mais assure un engagement ferme

Cette fois, il ne propose donc pas de sommes spécifiques.

Ce sont plutôt les partenaires autochtones qui détermineront les priorités et les besoins immédiats, que ce soit l’eau potable ou la question du logement. Et pour cela, ils puiseront dans le Fonds d’infrastructure aux communautés autochtones dans lequel Ottawa va mettre 4,3 milliards de dollars sur quatre ans. 

De plus, un financement de 1,7 milliard de dollars sur cinq ans servira à couvrir les coûts de fonctionnement et d’entretien des infrastructures communautaires dans les communautés. 

Enfants et familles ensembles dans les communautés

Ottawa semble particulièrement mettre l’accent sur l’importance de grandir dans sa communauté, sa culture et entouré de ses proches. 

Il met la main à la poche avec plus d’un milliard de dollars sur cinq ans pour réformer les services à l'enfance. Ce financement ira dans le Programme des services à l’enfance et à la famille, mais aussi dans la mise en œuvre de la Loi concernant les enfants, les jeunes et les familles des Premières Nations, des Inuits et des Métis.

À cela s’ajoutent 2,5 milliards de dollars sur cinq ans dans l’apprentissage et la garde des jeunes enfants autochtones, proposés par le fédéral dans l’une de ses mesures phares du budget.

Objectifs : renforcer la gouvernance autochtone, constituer et former la main-d'œuvre qualifiée, construire de nouveaux centres autochtones d’apprentissage, ou encore créer jusqu’à 3300 nouvelles places en garderie. 

D’autres sommes sont consacrées à une éducation de qualité, y compris postsecondaire. 

Santé et Principe de Joyce 

À long terme, l’une des priorités du gouvernement reste la santé des autochtones. Le budget fait d’ailleurs part de l’inquiétude du gouvernement fédéral sur les résultats en matière de santé, depuis trop longtemps, les Autochtones ne reçoivent pas des soins appropriés

Depuis 2015, Ottawa dit avoir investi plus de 5,5 milliards de dollars dans ce domaine et il poursuit sur cette lancée avec 1,4 milliard de dollars prévus sur cinq ans pour maintenir des soins de qualité ou augmenter le personnel médical dans les communautés. 

Une partie de cette somme doit permettre la transformation des systèmes de santé pour les rendre mieux adaptés aux peuples autochtones. 

De plus, 600 millions seront consacrés à la santé mentale. Trois Autochtones sur cinq ont déclaré que leur santé mentale s’était détériorée pendant la pandémie, selon le fédéral. Ottawa souhaite d’ailleurs des services dirigés par les Autochtones, culturellement adaptés et qui tiendront compte des traumatismes. 

Justement, le budget de 2021 ne pouvait parler de santé sans évoquer la mort de Joyce Echaquan, cette femme atikamekw décédée tragiquement à l’hôpital de Joliette, sous une pluie d’injures. Ottawa veut donc continuer à combattre le racisme et la discrimination, faisant écho au Principe de Joyce, en injectant 139 millions sur cinq ans. 

Les femmes en sécurité

Cet argent fait partie d’un plan du gouvernement pour mettre fin à la tragédie des violences contre les femmes et les filles autochtones. Ottawa dit vouloir réagir en s’attaquant notamment aux causes profondes de la violence. 

En effet, le dernier budget, en 2019, a été déposé avant la sortie du rapport final de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées (ENFFADA) dans lequel on concluait que les Autochtones sont victimes d'un génocide qui vise particulièrement les femmes.

Ottawa décide donc d'allouer plus de 2 milliards supplémentaires sur cinq ans qui serviront surtout à la sécurité, notamment avec un soutien aux services de police et de sécurité adaptés à la culture dans les communautés. 

La somme ira aussi à la préservation et la promotion de la langue et de la culture, au Principe de Joyce (évoqué ci-dessus), ou encore à la justice, avec notamment l’élaboration d’une stratégie de justice autochtone. 

Autodétermination et économie

Le gouvernement dit vouloir, dans son budget 2021, s’assurer que les peuples autochtones [aient] davantage leur mot à dire sur les politiques et les programmes qui touchent leur vie

Un financement de 31,5 millions de dollars sur deux ans servira à la mise en œuvre, commune, d’un projet de loi très attendu par les Autochtones : la Déclaration des Nations unies sur les droits des peuples autochtones. 256 millions de dollars sur cinq ans permettront aussi d'appuyer la gouvernance autochtone.

En matière d'économie et de relance, si la ministre des Finances assure que tout le monde est dans le même bateau et que le pays ne peut prospérer si des centaines de milliers de Canadiens sont laissés pour compte, les investissements dans les communautés sont relativement discrets.

Cette année, le Fonds d'appui aux entreprises communautaires autochtones recevra un financement de 117 millions de dollars. De plus, 66 millions de dollars sur cinq ans iront en soutien aux entrepreneurs autochtones, dont 15 millions dès cette année. Actuellement, 36 % des entreprises dirigées par des Autochtones sont aux mains de femmes et, pour augmenter ce chiffre, le gouvernement va investir dans ce volet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !