•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ghislain Picard nommé président du CA du Musée McCord

Ghislain Picard, chef de l'Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador.

Ghislain Picard, chef de l'Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador

Photo : Courtoisie

Radio-Canada

Le chef de l’Assemblée des Premières Nations du Québec-Labrador devient le premier Autochtone à occuper le poste de président du conseil d’administration du musée montréalais, succédant à Monique Jérôme-Forget. Une fonction que Ghislain Picard assumera dès le 1er juin.

« Je ne pouvais rêver d’un meilleur candidat pour reprendre la présidence du conseil d’administration du Musée, alors que l’institution poursuit sa démarche de décolonisation et souhaite contribuer à amplifier les voix des communautés autochtones tant dans sa programmation qu’au sein de l’institution », a déclaré Mme Jérôme-Forget, qui a assumé cette fonction pendant près de onze ans.

En décembre dernier, le Musée McCord à Montréal avait intégré Ghislain Picard à son conseil d’administration, il y retrouvait la militante innue Melissa Mollen Dupuis, qui y siège depuis 2019. Deux des postes élus d’administrateurs du Musée McCord sont en effet réservés à des candidats autochtones.

Ghislain Picard s’est dit honoré de la confiance que lui accorde le CA de cette institution en le nommant président.

« Plus que jamais, il est essentiel pour un musée d’histoire sociale d’agir dans un esprit de collaboration et de bâtir des relations de confiance avec toutes les communautés qui composent notre société, autochtones comme allochtones », a précisé celui qui a été nommé en 2017 citoyen d’honneur de la Ville de Montréal.

Cette vision, le chef Picard souhaite la voir rayonner encore davantage au sein du musée et au-delà de ses murs , a-t-il précisé.

Le Musée McCord à Montréal

Le Musée McCord à Montréal

Photo : Radio-Canada

En février 2020, le Musée McCord avait marqué un autre tournant dans le travail de décolonisation et d’autochtonisation de l'institution en nommant le Wendat Jonathan Lainey conservateur des Cultures autochtones.

Sa nomination survenait à un moment clé, avait alors déclaré la présidente et chef de la direction du Musée McCord, Suzanne Sauvage, en ajoutant que nous nous sommes déjà engagés activement dans le processus de réconciliation avec les nations autochtones.

Avant cela, en 1989, le Musée McCord avait embauché une conservatrice dédiée exclusivement à la collection Ethnologie et archéologie, collection qui changera par la suite de nom pour devenir Cultures autochtones.

Cette collection est constituée de plus de 16 500 objets archéologiques et historiques témoignant de la culture matérielle des Premières Nations, des Inuit et des Métis.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !