•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'artiste de Mashteuiatsh Mike Paul dévoile une chanson de son prochain album

Un homme se tient à genoux devant une rivière.

L'auteur-compositeur-interprète de Mashteuiatsh Mike Paul prévoit la sortie de son prochain album en juin.

Photo : Production Nitassinan

Gabrielle Paul

L'auteur-compositeur-interprète Mike Paul, originaire de Mashteuiatsh, au Saguenay–Lac-Saint-Jean, dévoile sa nouvelle chanson Ashuapmushuan, qui fera partie d'un album du même titre à paraître cet été.

Cette chanson tire son titre de la rivière Ashuapmushuan, qui prend sa source dans le lac Ashuapmushuan et qui se déverse dans le lac Saint-Jean.

Avec cette chanson de style country-folk écrite en innu et en français, Mike Paul souhaite donner une tribune à la relation sacrée qu'entretient sa communauté avec cette rivière.

C'est la rivière qui a bercé mon enfance, explique-t-il au bout du fil. Elle est emblématique et c'est un joyau du Nitassinan [ ''notre territoire'' en langue innue]. Je trouvais important de faire une chanson pour souligner la beauté du territoire.

« C'est une grande rivière qui a fait en sorte qu'on est là aujourd'hui. Elle a nourri nos ancêtres et elle nous a permis de circuler. On a une relation sacrée avec elle. »

— Une citation de  Mike Paul, auteur-compositeur-interprète

C'est une rivière importante pour les Innus, mais aussi pour les Québécois, souligne-t-il. C'est l'un des plus beaux écosystèmes et c'est l'une des rivières les plus populaires pour le canot-camping.

Un retour aux sources

L'album, qui a également pour titre Ashuapmushuan, sera en vente le 18 juin. L'artiste le décrit comme un retour aux sources.

J'ai composé toutes les chansons en forêt, donc ça parle beaucoup de la culture et de la relation qu'on entretient avec le territoire et tous les êtres vivants et de comment c'est important de protéger tout ça, détaille-t-il.

Certaines chansons traiteront de récits traditionnels, notamment de la légende de l'homme-caribou, ajoute-t-il.

Sur le plan musical, c'est particulier parce qu'il y a une fusion moderne un peu pop-rock avec quelques sonorités traditionnelles, illustre-t-il.

Mike Paul interprète ses chansons en innu, en français et en anglais.

« La musique, c'est un moyen de toucher les gens. En m'exprimant en innu, en français et en anglais, ça me permet de rejoindre davantage de personnes qui vont comprendre la musique et le message qu'il y a derrière. »

— Une citation de  Mike Paul, auteur-compositeur-interprète

Son album proposera sept chansons en innu. L'artiste a pu compter sur l'aide de sa conjointe, qui vient de la communauté de Pessamit, et de la poétesse Joséphine Bacon, aussi originaire de Pessamit, pour peaufiner le travail de traduction des paroles.

Ç'a toujours été ma volonté de chanter en innu. Ce n'est pas ma langue maternelle, donc ça me permet d'apprendre la langue et de m'améliorer, souligne Mike Paul.

La chanson Ashuapmushuan est offerte dès maintenant sur les plateformes d'écoute en ligne (Nouvelle fenêtre) et on peut trouversur YouTube (Nouvelle fenêtre) le vidéoclip qu'on en a tiré.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !