•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Budget québécois : 37 M$ pour la réussite éducative des élèves autochtones

Eric Girard, masqué, s'exprimant avec une version imprimée du budget dans une main.

Le ministre des Finances, Eric Girard, a présenté jeudi le troisième budget de la Coalition avenir Québec (CAQ).

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Prenez note que cet article publié en 2021 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Face à une crise historique, le gouvernement Legault a voulu montrer qu'il serait au chevet de la jeunesse québécoise. Dévoilé jeudi, le budget 2021-2022 aidera spécifiquement les élèves autochtones en consacrant 37 M$ sur 5 ans à des moyens visant à stimuler leur réussite éducative.

Le document ne détaille pas le déploiement de cette somme, qui doit financer des services adaptés aux besoins spécifiques des élèves autochtones. De nouvelles mesures doivent également sensibiliser le personnel scolaire et les élèves aux particularités de la réalité autochtone.

Dans son traditionnel discours de présentation budgétaire, le ministre des Finances du Québec, Eric Girard, a défendu l'éducation comme priorité collective en valorisant l'égalité des chances.

Aide aux familles d'enfants disparus

Dans son effort pour protéger les victimes et les personnes vulnérables, le prochain budget québécois consacrera également 2 millions de dollars, sur deux ans, à l'accompagnement des familles des enfants autochtones disparus des années 1950 aux années 1980, à la suite d'une admission dans un établissement de santé et de services sociaux.

Cette enveloppe doit financer l'embauche d’une équipe de soutien qui aidera les familles dans leur recherche de renseignements quant aux circonstances ayant entouré la disparition ou le décès de leur enfant.

Ces familles bénéficieront d'un accompagnement culturellement adapté, d'un soutien psychologique et d'un appui dans les procédures à suivre pour obtenir des renseignements sur la disparition de leur enfant.

Les différents plans de relance sectoriels (santé, éducation, économie) dévoilés jeudi ne mentionnent pas spécifiquement les Autochtones, à la différence du budget précédent, qui débloquait notamment 219 millions de dollars sur six ans pour soutenir les communautés autochtones.

Secteur minier

Le gouvernement caquiste a également annoncé une somme de 2 millions de dollars pour améliorer l’accès au territoire nordique de Matagami dans le but d’accroître les possibilités de développement du potentiel minier, indique le budget. Ces crédits seront versés au ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles.

La Société de développement de la Baie-James sera également sollicitée pour réaliser un projet de route d'accès aux ressources dans le secteur de Matagami.

Enfin, le gouvernement versera 700 000 $ au ministère des Transports pour assurer l’entretien des infrastructures maritimes du Nunavik.

Pour le député libéral André Fortin, ce budget relève tout bonnement de la vieille école et rate sa cible en matière d'égalité et d'environnement.

« Sur la relance verte, c’est le pire budget depuis longtemps. »

— Une citation de  André Fortin, député libéral et porte-parole de l'opposition officielle

Le porte-parole de l’opposition officielle a notamment pointé l'absence de mesures destinées aux femmes, davantage touchées par la pandémie sur les plans économique et psychologique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...