•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le personnel inuit a un accès limité aux logements pour les employés du Nunavut

La ville d'Iqaluit en décembre 2020 au lever du soleil.

La capitale du Nunavut, Iqaluit.

Photo : Radio-Canada / Fournie par Theresa Lee

Radio-Canada

Beaucoup moins d'Inuit sont logés dans le cadre du programme de logement du personnel du gouvernement du Nunavut que d’employés n’étant pas issus de cette nation, selon un rapport déposé à l’Assemblée législative du territoire. Ils représentent pourtant la moitié de la main-d’œuvre gouvernementale.

Le rapport en question démontre que le personnel inuit ne représente que 26 % des employés résidant dans les logements réservés au personnel du gouvernement. C'est dire que 437 employés d'origine inuit répartis dans tous les ministères du gouvernement ont accès à un logement de la part de leur employeur.

Les employés non inuit du gouvernement du Nunavut représentent quant à eux 74 % de ceux qui reçoivent un logement, soit 1218 employés.

Cette information a été dévoilée dans un rapport préparé par le député d'Iqaluit-Manirajak, Adam Arreak Lightstone, qui a déposé le 4 mars le résultat de ses travaux. Il comptabilise ces statistiques à l’aide de questions présentées à l'Assemblée législative depuis 2018.

En tant qu'ancien employé [du gouvernement du Nunavut], c'est à ce moment que j'ai réalisé pour la première fois l'iniquité du programme de logement du personnel, a déclaré M. Arreak Lightstone à CBC. Je n'ai pas eu l'occasion de profiter [de ce programme], tout comme de nombreux autres employés.

Le rapport présenté par le député Adam Arreak Lightstone répartit les données en fonction du nombre de postes pourvus dans chaque ministère et du nombre de postes occupés par des Inuit par rapport aux non-Inuit. Il présente ensuite le nombre de personnes bénéficiant du programme de logements du personnel du gouvernement.

Des logements gouvernementaux pour des cadres supérieurs

Ses recherches démontrent que 71 % des logements du personnel sont destinés à des personnes occupant des postes de niveau supérieur, tels que des cadres et des cadres supérieurs. Les personnes gagnant un plus gros salaire bénéficieraient ainsi du programme en plus grande proportion que ceux occupant d’autres types d’emploi.

Ces postes de niveau supérieur sont également occupés par du personnel majoritairement non inuit.

Le rapport indique que sur les 13 employés inuit ayant un poste de direction, un seul possède un logement gouvernemental. En revanche, 12 employés non inuit sur 16 à ce même niveau d’emploi occupent des logements pour le personnel.

Peu importe le ministère où le type de poste occupé, les Inuit restent sous-représentés dans ces logements.

Adam Arreak Lightstone à l'Assemblée législative du Nunavut.

Le député de la circonscription d'Iqaluit-Manirajak, Adam Arreak Lightstone

Photo : CBC / Nick Murray

Ce n'est pas la faute d'une personne ou d'un bureau en particulier. Il s’agit d’un enjeu systémique, a déclaré Arreak Lightstone à l'Assemblée législative. [Celui-ci], je suppose, remonte à la création du Nunavut.

Les données contenues dans le rapport ne tiennent toutefois pas compte du nombre d'employés qui possèdent leur propre logement ou encore du type de logements disponibles.

Aucune incitation à l'accession à la propriété

Adam Arreak Lightstone souligne que le programme de logement du personnel doit impérativement être mis à jour. Le gouvernement devrait en faire plus pour encourager l'accession à la propriété, pour encourager les employés à épargner pour [libérer les logements offerts au personnel].

Pour le moment, je ne vois aucune incitation [à quitter les logements en question].

Le député affirme être conscient des difficultés menant à l’accession à la propriété au Nunavut. Les résidences à vendre se font rares et coûtent cher.

Selon Statistique Canada, le Nunavut avait en 2016 le taux d'accession à la propriété le plus bas du pays, soit 20 %. Selon le rapport annuel de la fonction publique du gouvernement, l'allocation pour le logement du personnel du gouvernement du Nunavut ne profitant pas du programme était de 3932 $, cette année.

Ce montant représente environ 328 $ par mois à investir dans un loyer issu du marché privé ou encore pour rembourser une hypothèque. Ce montant diminue par contre chaque année. Pour l'exercice 2019-2020, l'allocation a diminué de 265 $ par rapport à l'année précédente.

En 2017-2018, l'allocation de logement était de 4199 $ par année.

Des changements pour atténuer la pénurie de logements

Le 8 mars, le député d'Iqaluit-Manirajak a présenté en Chambre l'initiative du gouvernement territorial du Yukon en matière de logement. Ce programme accorde des subventions gouvernementales pour du développement immobilier.

Adam Arreak Lightstone souhaite voir le gouvernement du Nunavut adopter ce type d’approche pour aider à la construction de plus de logements.

Je pense qu'un tel fonds favorisant le logement abordable pourrait être un excellent moyen pour le gouvernement du Nunavut de collaborer avec nos organisations inuit afin d’également atténuer la pénurie de logements, a-t-il déclaré.

Il souhaite également que ces informations contribuent à modifier l'approche du gouvernement en matière de logement du personnel, la rendant plus équitable pour tous les employés.

D'après un texte de Jackie McKay, CBC.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !