•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La collecte pour la famille de Joyce Echaquan presque complétée

Florent Vollant porte un masque et tient une affiche.

Le chanteur innu Florent Vollant était présent à la manifestation pour Joyce Echaquan à Montréal.

Photo : Radio-Canada / Gabrielle Paul

Après la mort de la jeune femme atikamekw, une citoyenne touchée par le drame a lancé une levée de fonds pour réunir suffisamment d'argent afin de soutenir la famille Echaquan. L’objectif de 350 000 $ est presque atteint.

Il manque environ 4000 $ pour compléter cette collecte lancée par Chantal Chartrand, une Innue de Uashat mak Mani-utenam.

Touchée par le drame que vit la famille Echaquan, elle a pris cette initiative sur la plateforme Go Fund Me pour soutenir les enfants de Mme Echaquan et son mari. Les dons continuent de rentrer, affirme-t-elle, même si la campagne passe par quelques creux.

Cela fait en effet plusieurs jours que le montant accumulé stagne, mais Mme Chartrand ne perd pas espoir. Les dons viennent de partout dans le monde : d’Australie, d’Amérique du Sud, détaille-t-elle. Jusque-là, ils varient entre 5 $ et 500 $.

Se sentant pleinement investie par cette mission, Mme Chartrand assure mettre un point d’honneur à répondre aux gens qui cotisent. Certains me racontent leurs propres histoires, leurs propres drames. Il y a aussi des gens du milieu hospitalier qui participent. Ils s’excusent pour les problèmes qui existent dans le système de santé, poursuit-elle.

Mme Chartrand tient aussi à bien expliquer aux gens à quoi va servir le montant de cette cagnotte. Ce sont des placements à long terme. Le père a aussi pu accéder à des fonds immédiatement, idem pour les enfants. L’idée c’est qu’ils ne manquent de rien. Ces fonds ne serviront pas à payer les frais d’avocats par contre, dit-elle.

De concertation avec Carol Dubé, Mme Chartrand a convenu que la collecte ne serait fermée que lorsque l’objectif sera atteint.

Toujours ébranlée par le drame qui a frappé la famille Echaquan, Mme Chartrand appelle le gouvernement à lutter concrètement contre le racisme systémique qui existe toujours dans la province.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !