•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jeep doit cesser d'employer le nom de notre nation, réclame le chef des Cherokee

Inscrire le nom de la nation cherokee sur « sur le côté d’un véhicule » n'est pas une façon de rendre hommage, selon le chef Chuck Hoskin Jr.

Un véhicule Jeep Cherokee exposé dans un salon de l'auto. Une femme se tient près du véhicule.

Une gamme de véhicules de Jeep porte le nom de la nation cherokee.

Photo : Getty Images / Robert Hradil

Radio-Canada

Il est grand temps que le constructeur automobile américain Jeep trouve l’inspiration pour rebaptiser ses véhicules Cherokee et Grand Cherokee VUS, a déclaré pour la première fois le chef de la nation éponyme, basée dans l’Oklahoma.

Le chef Chuck Hoskin Jr est d’avis que Jeep, à l’instar d’autres grandes entreprises et équipes sportives, devrait cesser de reprendre les noms et symboles associés aux Premières Nations pour nommer leurs produits.

Je suis certain que l’intention se voulait bonne, mais d’avoir notre nom inscrit sur le côté d’un véhicule ne nous rend pas hommage, a-t-il dit en entrevue au magazine Car & Driver.

La meilleure façon de nous honorer, c'est d'en apprendre davantage sur notre gouvernement souverain, sur notre rôle au sein de ce pays, notre histoire, notre culture et notre langue, et d'avoir un dialogue constructif avec les tribus [...] sur l'appropriation culturelle.

Une citation de :Chuck Hoskin Jr, chef de la nation cherokee

Malgré les paroles du chef de la nation cherokee, le constructeur automobile affirme que ce nom, employé pour son célèbre 4 x 4 ainsi que d’autres modèles depuis son lancement en 1974, a été soigneusement choisi.

Les noms de nos véhicules […] ont été conservés au fil des ans afin d’honorer et de célébrer la noblesse, les prouesses et la fierté des Autochtones, a expliqué un porte-parole de Jeep.

Nous sommes, plus que jamais, [prêts à nous] engager dans un dialogue respectueux et ouvert avec le chef de la nation cherokee, Chuck Hoskin Jr, a-t-il ajouté.

L’entreprise n’a toutefois pas indiqué qu'elle envisageait de renommer sa gamme de véhicules.

Chuck Hoskin Junior porte des lunettes et parle dans un micro.

Le chef de la nation cherokee, Chuck Hoskin Jr, demande à Jeep de cesser d'utiliser le nom de sa tribu pour ses véhicules.

Photo : Associated Press / Sue Ogrocki

La demande du chef de la nation cherokee trouve écho à celles déjà formulées par d'autres Premières Nations, qui ont notamment demandé à des équipes sportives de ne plus utiliser leur nom, une pratique jugée discriminatoire.

Après des années à résister, les propriétaires de l'équipe de football des Redskins de Washington D.C. ont finalement plié, sous la pression des commanditaires, et abandonné leur nom et leur logo l'été dernier. Dans l'attente d'un nouveau nom, l'équipe a été rebaptisée Washington Football Team.

Du côté de la Ligue majeure de baseball (MLB), les Indians de Cleveland ont eux aussi annoncé l'an dernier qu'ils changeraient de nom, après avoir déjà abandonné leur logo caricatural en 2018.

Avec les informations de Associated Press

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !