•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vers un centre de jour permanent pour itinérants autour du square Cabot à Montréal

Le banc au square Cabot sur lequel a été retrouvé le corps de Kevin Perry, un sans-abris décédé dans le parc durant la nuit du 18 septembre 2019.

Le banc au square Cabot sur lequel a été retrouvé le corps de Kevin Perry, un sans-abri décédé dans le parc durant la nuit du 18 septembre 2019.

Photo : Radio-Canada / Ismaël Houdassine

Radio-Canada

Le gouvernement du Québec a annoncé lundi une subvention de 3 millions de dollars pour permettre à l'organisme Résilience Montréal d'acquérir des locaux à proximité du square Cabot afin de desservir la clientèle itinérante de ce secteur de l'ouest du centre-ville de Montréal. Cette somme s'ajoute aux 600 000 $ déjà annoncés en décembre.

Même si ce sera un centre de jour, pour eux, ce sera comme une maison, s'est félicité Nakuset, responsable du Native Women’s Shelter of Montreal et cogestionnaire de Résilience Montréal, un organisme d’aide aux itinérants qui intervient dans la tente chauffante actuellement installée au square cabot.

Les besoins sont particulièrement criants dans ce secteur du centre-ville depuis le déménagement de l'organisme The Open Door/Porte Ouverte, sur Le Plateau-Mont-Royal, il y a environ deux ans. Résilience Montréal sert quotidiennement environ 1000 repas aux plus démunis, en majorité des personnes autochtones. L’organisme offre en plus une variété de services tels que des salles de douche, une buanderie et un vestiaire, fréquentés par quelque 150 personnes chaque jour.

Avec une adresse permanente, l'organisme va pouvoir étendre sa gamme de services et accueillir par exemple Médecins du monde ou offrir de l'aide au logement, a illustré Nakuset.

L'adresse exacte reste confidentielle tant que la vente n'est pas conclue. Avec l'annonce d'aujourd'hui, on vient sécuriser l'achat du bâtiment, a ajouté Ian Lafrenière, ministre responsable des Affaires autochtones du Québec.

Ce projet, c'est le plus bel exemple du "vivre ensemble", a-t-il ajouté en évoquant les nombreux partenaires impliqués.

Ian Lafrenière

Il s'agit notamment de sept grandes fondations qui offriront 1,5 million de dollars sur trois ans afin d'assurer le fonctionnement du futur centre. Ce projet illustre clairement la complémentarité entre les secteurs public et philanthropique, a déclaré Tasha Lackman, vice-présidente philanthropie et communauté à la Fondation du Grand-Montréal.

Un avis partagé par Chantal Rouleau, ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole. Pour elle, il est impératif que les Autochtones en situation d'itinérance aient un endroit où ils puissent recevoir des services en toute confiance.

Les sept fondations privées participantes : Fondation Marcelle et Jean Coutu, Pathy Family Foundation, Fondation McConnell, Fondation du Grand Montréal, Centraide du Grand Montréal, Fondation J. A. DeSève et la Fondation de la Famille George Hogg. D'autres pourraient emboîter le pas.

Par ailleurs, M. Lafrenière a profité de l'annonce pour confirmer que la tente chauffante nommée en l'honneur de Raphaël Napa André fonctionnera jusqu'au 31 mars, soit six semaines de plus que prévu. Nakuset ne désespère pas de pouvoir allonger son utilisation de façon encore plus prolongée.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !